Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Le groupe Ecobank, pour la communication de proximité, pour se faire connaître
Publié le samedi 23 fevrier 2013  |  AIP


Économie:
© Reuters par DR
Économie: Fermeture de la banque Panafricaine Ecobank
People wait in line on February 16, 2011 in front of a branch of the pan-African bank Ecobank in Abidjan. The Ivorian offices of two international banks, French BNP Paribas and US Citibank, were closed of February 14 after the west African regional bank BCEAO warned banks they risked sanctions if they dealt with Laurent Gbagbo`s disputed regime. Gbagbo threatened on February 15 to take legal action against foreign banks Citibank and BNP Paribas after they closed their offices in the country.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Le groupe Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a opté pour une communication de proximité, à travers une présentation de la vision et les stratégies de l’institution faite vendredi à Abidjan par son directeur général, Thierry Tanoh, en collaboration avec la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

"Nous allons continuer à communiquer avec les différents acteurs afin de faire mieux connaître le groupe Ecobank", s’est adressé Thierry Tanoh aux nombreux opérateurs économiques (investisseurs et intervenants du marché financier) et aux journalistes nationaux et étrangers.

Créé il y a 25 ans, le groupe Ecobank représente, selon le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenouvé, 17% de la capitalisation boursière de la zone Uemoa. Il est présent dans 33 pays africains au sud du Sahara, avec, au 30 septembre 2012, 18.000 employés en activité dans 1.200 agences et un chiffre d’affaires avoisinant le 20 milliards de dollars.

Pour son DG, il était opportun de renforcer ses relations avec la communauté financière de la BRVM dans l’espace Uemoa et sur les places boursières du Ghana et du Nigeria où son groupe est également coté.

"Nous donnons les gages de notre volonté de continuer à améliorer notre positionnement en termes de valeur actionnariale tant à la BRVM que sur les autres places boursières sur lesquelles nous sommes cotés", a dit M. Tanoh qui ambitionne de faire du groupe Ecobank la "Banque unique" dotée d’une "marque, de normes, de politiques, de procédures et d’une plate-forme technologique communes pour fournir une expérience client cohérente et fiable".

Tout en saluant les performances réalisées par le groupe ETI en 25 années d’existence, le président du conseil d’administration de la BRVM, Gabriel Fall, a invité les autres entreprises cotées sur sa place boursière à suivre cet exemple en venant présentant aux investisseurs potentiels leurs résultats.

"Il nous appartient de suivre cet exemple pour pouvoir aller à plus d’intégration économique. Nous attendons des sociétés qui nous ont proposé leurs titres", a-t-il déclaré avant de clore cette rencontre.

kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires