Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1030 du 4/3/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Création d’emplois et de richesses : Goodluck préconise la transformation des matières locales
Publié le lundi 4 mars 2013  |  Le Mandat


Visite
© Abidjan.net par Atapointe
Visite d’Etat du Président Nigérian : les opérateurs économiques ivoiriens et nigérians se concertent
Samedi 02 Mars 2013. Hôtel Ivoire. Le Centre de Promotion des Investissements en Côte d`Ivoire (CEPICI) a reçu, le Président de la République Fédérale du Nigéria, Goodluck Jonathan au cours d`un forum d`échanges entre investisseurs Ivoiriens et nigérians.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Président de la République fédérale du Nigéria, Goodluck Jonathan a présidé un forum économique ivoiro-nigérian le samedi 2 mars, à l’Hôtel Ivoire. Le Chef de l’Exécutif nigérian qui était au deuxième jour de la visite d’Etat qu’il effectuait en Côte d’Ivoire, a plaidé la cause de l’intensification des échanges économiques entre les deux pays phares de l’Afrique de l’Ouest. Selon lui, les potentialités et atouts dont regorgent les deux pays devrait inciter à concrétiser la réalisation de l’autoroute Abidjan-Lagos qui deviendrait ainsi, avec les cinq pays qu’elle traversera, l’une des voies commerciales les plus prometteuses du continent. Pour lui, la réalisation de cette autoroute mettrait fin au problème de transport en Afrique qu’il identifie comme étant l’obstacle majeur auquel est confronté l’intensification des relations d’affaires entre les Etats africains. Selon l’hôte du Président Ouattara, l’intensification de la coopération sud-sud pourra développer les économies avec l’intégration régionale et la facilitation des échanges, en diminuant les restrictions. En outre, il a insisté sur la transformation des matières premières afin d’ajouter de la plus-value aux produits finis exportés. En tant que facteur de création de richesses pour les citoyens et d’emplois pour les jeunes, la transformation des matières premières est aux yeux du Président Goodluck Jonathan, un impératif pour la Côte d’Ivoire. Se fondant sur les ‘’erreurs’’ de son pays, il a souligné que l’abandon de l’exportation des matières premières brutes doit faire partie des priorités des opérateurs économiques ivoiriens. Enfin, le dirigeant nigérian a lancé un appel aux hommes d’affaires des deux pays à mieux se connaître, à mieux échanger pour être les agents de développement des deux Etats. Coorganisateur avec le ministère des Affaires étrangères de cet espace de rencontre et d’échanges entre opérateurs économiques nigérians et leurs homologues ivoiriens, le directeur général du CEPICI, Essis Esmel Emmanuel a pour sa part, présenté les reformes engagées par l’Etat pour améliorer le climat des affaires en Côte d’Ivoire. Il a annoncé que sa structure se rendrait au Nigéria pour signer avec son homologue nigérian, le NIPC, un partenariat pour formaliser leur coopération en établissant les bases des échanges et de coopération entre les opérateurs économiques des deux pays. Pour lui, les barrières culturelles étant vite surmontées dans le domaine des affaires, les échanges entre les deux économies qui entretiennent déjà de bonnes relations s’intensifieront autour de l’innovation et de partage d’expériences.
BS

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires