Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3992 du 13/3/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Semianire gouvernemental : amélioration du cadre et du niveau de vie des populations Ouattara interpelle et met ses collaborateurs en mission
Publié le mercredi 13 mars 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Etablir le bilan de la mise en oeuvre du Programme de travail gouvernemental (PTG) 2012, d’une part et de l’autre, élaborer le PTG 2013 en se projetant sur la base de ce bilan et du Plan national de Développement (PND 2012-2015). C’est tout le sens du séminaire gouvernemental qui a commencé, hier pour s’achever, aujourd’hui, à la salle des Pas-perdus au palais de la présidence de la République au Plateau. Le premier séminaire de l’année 2013 a été officiellement ouvert par le Président de la République, Alassane Ouattara. Il s’agira à ce séminaire, selon le premier des Ivoiriens de doter l’équipe gouvernementale d’un cadre de référence structuré et harmonisé qui encadre les actions, fixe les objectifs et les résultats ainsi que les moyens pour y parvenir. Ce sera en plus, l’occasion pour le gouvernement de faire ressortir les avancées réalisées, mais également les difficultés et les obstacles qui ont émaillé l’accomplissement de ces actions en vue d’y apporter des mesures correctives.

Dans cette dynamique, le chef de l’Etat explique avoir à plusieurs occasions, interpelé certains ministres dont celui en charge de l’Energie relativement aux coupures d’électricité et le ministre chargé des Infrastructures par rapport aux problèmes d’eau récurrents à Yopougon et ailleurs. L’exercice rétrospectif viendra selon le président de la République, en complément de l’objectif principal du séminaire consistant en l’adoption du PTG pour l’année 2013. Ce programme concerne des axes prioritaires et des actions dont la réalisation doit servir de catalyseur à la consolidation du développement et à l’amélioration des conditions de vie des concitoyens, a-t-il ajouté. Et cette rencontre se tient selon le chef de l’Etat dans un contexte socio- économique relativement stable eu égard aux acquis obtenus en 2011 et 2012. Il s’est par ailleurs félicité de la mise en place du Centre de coordination des décisions opérationnelles, hier. Toute chose permettant de renforcer la sécurité tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays. Il a invité chacun des membres du gouvernement à redoubler d’effort et d’imagination afin d’apporter des ‘’solutions concrètes’’ aux besoins et aux attentes des populations. C’est un défi que le gouvernement devra s’atteler à relever cette année afin que chaque ménage puisse ressentir davantage les retombées des efforts déployés, notamment l’assainissement du cadrage macroéconomique, la gestion rigoureuse des ressources qui conduit à une croissance forte et inclusive. Dans la même veine, il a exhorté ses collaborateurs à imprimer un nouvel élan qualitatif et quantitatif à la vie politique, économique et sociale du pays. Dans cette optique, trois défis sont à relever dans l’urgence. Ce sont la restauration de la paix et de la sécurité de manière durable, la réconciliation nationale de manière élargie et la reconstruction post- crise ainsi que la relance économique. Les initiatives devant être prises doivent selon le président de la République, s’appuyer sur des mesures fortes de justice sociale et d’amélioration de la gouvernance, notamment par la lutte acharnée contre la corruption et l’enrichissement illicite. Avant son speech, le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan a fait un discours de recadrage a travers lequel il a traduit sa reconnaissance au président Alassane Ouattara pour la marque de confiance et son soutien constant aux actions du gouvernement.

Occasion pour lui de réaffirmer son engagement et celui du gouvernement a ?uvré sans relâche à la concrétisation des engagements pris. Avec le président de la République, c’est une Côte d’Ivoire au travail, un pays en chantier a fait remarquer Daniel Kablan Duncan. L’adoption du programme gouvernemental a l’avantage selon lui, de mettre en place un plan d’action cohérent et claire. Ce qui donne la capacité de mesurer son efficacité et de faire une bonne évaluation des résultats. Le Premier ministre a rappelé le fait que les compatriotes attendent que le gouvernement tienne ses engagements à travers le plan national de développement (PND) 2012-2015. Les perspectives pour 2013 qui vont être ressorties au terme des travaux ce jour, devront prendre appui sur les acquis et les actions réalisées en 2012. Le bilan du PTG 2012 présenté s’appui sur trois axes : les activités réalisées au titre du programme de travail gouvernemental, celles inscrites dans le programme présidentiel et les activités réalisés hors programme. Ce bilan sera l’occasion de rappeler les grands travaux de développement entrepris et qui se poursuivent : pose de la première pierre du barrage de Soubré, Pont Henri Konan et son réseau d’échangeurs, réhabilitation des tronçons routiers, travaux dans les universités, retour du pays sur la scène internationale.

« Autant de fierté pour nous. Sous vôtre autorité le pays est en chantier, la Côte d’Ivoire est au travail », a félicité le Premier ministre. Les efforts fournis tardent à produire leurs effets aux yeux des compatriotes, confie Daniel Kablan Duncan. Qui reconnaît de même que la croissance économique s’est redressée et a atteint 8,6 % cette année. Aussi a-t-il indiqué que le Budget 2013 qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 3814 milliards FCFA doit être utilisé rationnellement à travers le programme d’action gouvernementale adopté au terme des deux jours de travaux. Le document de travail est relatif à la Consolidation des plans d’action sectorielle des différents ministères et c’est l’approche par axe prioritaire qui a été retenu. La méthode : les ministères présentent dans une matrice d’action sectorielle les actions prioritaires à mener. Avec en toile de fond, la nécessité d’améliorer la place de la Côte d’Ivoire au doing business, ?uvrer à l’éligibilité du pays au programme MCC en 2013 et honorer les engagements pris auprès des concitoyens. Il a félicité l’ensemble de ses collaborateurs qui selon lui, ont travaillé en synergie. Les matrices d’actions sur lesquelles le gouvernement planche se présentent sous la forme de tableaux. Elles sont accompagnées d’un document narratif servant de support explicatif aux matrices d’actions. Six thématiques ont été retenues pour ces travaux et chaque intervenant à droit à un exposé de 15 minutes.

COULIBALY Zoumana

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires