Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2786 du 15/3/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Le Président libanais Sleiman : ‘’Ma visite en terre ivoirienne est d’élargir et approfondir les relations d’amitié’’
Publié le vendredi 15 mars 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Visite
© Abidjan.net par Mousnabi
Visite officielle : le président de la république du Liban reçoit la clé du district d`Abidjan
Jeudi 14 mars 2013. Abidjan. Hôtel du district. Le gouverneur Robert Beugré Mambé remet officiellement la clé du district au président du liban Michel Sleiman


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

«Ma visite officielle en terre ivoirienne est d’élargir et d’approfondir les excellentes relations d’amitié entre la Côte d’Ivoire et le Liban. Depuis des décennies, une forte communauté libanaise vit en bonne intelligence en Côte d’Ivoire. C’est la marque de notre amitié». C’est la déclaration faite par le général Michel Sleiman, Président de la République du Liban, après avoir reçu la clef du District d’Abidjan des mains du gouverneur Robert Mambé. Il a aussitôt souhaité une coopération décentralisée entre les villes ivoiriennes et celles de son pays, notamment le jumelage entre Beyrouth, la capitale libanaise et le District d’Abidjan. Le gouverneur Mambé a rappelé qu’en 52 ans de coopération diplomatique entre les deux pays, les capitaux libanais viennent en second rang en Côte d’Ivoire, après la France. « La Côte d’Ivoire est le premier pays africain d’accueil, avec près de 100 000 de vos compatriotes parfaitement intégrés, et dont certains parlent même des langues nationales », a confié Robert Beugré Mambé. Le gouverneur a salué l’apport de la communauté libanaise dans l’économie ivoirienne qui avoisine 40% du PNB, et qui touche plusieurs secteurs d’activités avec 300 000 emplois créés. ‘’Au plan fiscal, c’est environ 300 milliards de francs par an de taxe’’, a souligné Robert Mambé. A cette cérémonie, étaient présents le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko et le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Charles Diby Koffi.
M.Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires