Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Ecobank a réalisé un résultat net consolidé de 287 millions de dollars en 2012, selon son DG
Publié le jeudi 11 avril 2013  |  Agence de Presse Africaine


Économie:
© Reuters par DR
Économie: Fermeture de la banque Panafricaine Ecobank
People wait in line on February 16, 2011 in front of a branch of the pan-African bank Ecobank in Abidjan. The Ivorian offices of two international banks, French BNP Paribas and US Citibank, were closed of February 14 after the west African regional bank BCEAO warned banks they risked sanctions if they dealt with Laurent Gbagbo`s disputed regime. Gbagbo threatened on February 15 to take legal action against foreign banks Citibank and BNP Paribas after they closed their offices in the country.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (Côte d'Ivoire) - Ecobank, principal groupe bancaire panafricain, a annoncé mercredi à Abidjan, avoir réalisé un résultat net consolidé de 287 millions de dollars en 2012, soit près de 143,5 milliards de FCFA, après les impôts, soit une hausse de 39 pc par rapport à 2011.

« Il s'agit des meilleurs résultats de notre jeune banque depuis sa création, il y a 25 ans », s'est félicité Thierry Tanoh, le Directeur général du groupe Ecobank qui présentait les résultats financiers de l'exercice 2012 aux investisseurs et intervenants du marché financier de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Il a fait remarquer que les résultats avant les impôts se sont chiffrés à 348 millions de dollars, ajoutant que cette performance est le résultat d'une « intégration réussie de nos acquisitions au Ghana et au Nigeria avec pour conséquence une nette hausse de notre part de marché dans ces deux pays en terme de total bilan ».

Ecobank a également enregistré un excellent résultat au quatrième trimestre 2012 avec l'augmentation des prêts à la clientèle et des produits hors intérêts par rapport à la tendance constatée à fin septembre 2012.

« Le coefficient d'exploitation et le rendement moyen des capitaux propres du groupe se sont améliorés trimestre après trimestre tout au long de l'exercice 2012 », a-t-il ajouté.

Thierry Tanoh a par ailleurs annoncé que le total bilan a atteint un niveau historique de 20 milliards de dollars, en hausse de 2,8 milliards, soit 16 pc par rapport à l'année précédente.

Les prêts à la clientèle s'élèvent à 9,4 milliards de dollars, soit une croissance de 2,1 milliards de dollars (28-pc) par rapport à l'exercice précédent, a-t-il encore ajouté, précisant que les dépôts de la clientèle représentent 14,6 milliards de dollars, en progression de 2,5 milliards de dollars (21 pc) comparés à 2011.

« Ces résultats très satisfaisants reflètent le succès de l'intégration de nos deux acquisitions majeurs au Ghana et au Nigeria et la forte demande en matière de services bancaires aux particuliers dans les 33 pays africains où nous sommes présents », a-t-il encore expliqué.

Le patron du groupe Ecobank impute en outre ce bond qualitatif à l'augmentation des flux commerciaux entre l'Afrique subsaharienne et le reste du monde et les excellentes performances de son personnel.

Rappelant que son groupe attache beaucoup d'importance à l'optimisation des coûts, tout en maintenant des niveaux élevés de services et d'innovation, Thierry Tanoh a fait état de « perspectives rassurantes pour 2013 dont le premier trimestre a produit déjà des résultats extrêmement encourageants ».

Le groupe Ecobank, coté sur les places boursières de Lagos, Accra et de la BRVM à Abidjan, détenu par plus de 600.000 actionnaires institutionnels et particuliers locaux et internationaux, emploie 18.375 personnes, ressortissants de 35 pays dans 1.206 agences et bureaux.

OD/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires