Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Moronou : N’doli sur la voie royale
Publié le lundi 15 avril 2013  |  L’Hebdo Ivoirien




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La présence particulière du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, lors du lancement officiel de la campagne de son directeur de cabinet Ahoua N’Doli Théophile, candidat aux élections dans la région du Moronou, le 7 avril dernier à Arrah, a suscité beaucoup de commentaires et de débats, dans le camp de ses adversaires. Certains n’hésitent même pas à accuser le Premier Ministre d’avoir, par sa présence, lourdement influencé le vote des populations, le 21mars prochain. C’est pour toutes ces raisons et pour recentrer le débat que nous avons tenu à vous reproduire l’intégrale de l’allocution du chef du gouvernement, qui donne tout le sens de sa présence dans le Moronou, et non pas ailleurs.

‘‘Je suis particulièrement heureux de me retrouver ce matin ici à Arrah, parmi vous, au cœur de cette belle région du Moronou, à l’occasion du meeting de lancement de la campagne du candidat de l’espoir et du renouveau du Moronou, mon frère et ami le Ministre Ahoua N’doli Théophile. Je voudrais avant tout propos, saluer et remercier les vaillantes populations Morofoué, avec à leur tête leurs Majestés les Rois et Chefs de Tribus, les élus locaux et responsables locaux ainsi que les cadres et les populations pour l’accueil chaleureux et enthousiaste qui m’a été réservé ce matin.
En venant ici ce jour, je n’avais aucun doute sur la vitalité et la capacité de mobilisation des filles et fils du Moronou qui ont toujours su faire preuve de cohésion et de solidarité lorsqu’il s’agit du développement de cette belle région.
J’accomplis, ce matin ici dans le Moronou, un agréable devoir envers cette grande région, chère à notre cœur. Je viens aussi honorer les liens d’amitié et de fraternité qui m’unissent, depuis bien longtemps, je pense depuis plus d’une trentaine d’années, à un des fils les plus valeureux de cette Région, j’ai nommé le Ministre Ahoua N’doli Théophile.
C’est pourquoi, en m’adressant à vous, militantes et militants du Pdci-Rda, du Rdr, du Mfa, de l’Udpci, bref chers frères et sœurs ici rassemblés, je tiens à partager avec vous une conviction forte et inébranlable, l’heure du Moronou arrive à grands pas et cette région retrouvera très bientôt son lustre d’antan, en devenant un nouveau pôle de prospérité économique et de progrès partagé, si bien sûr telle est la volonté commune des filles et des fils du Moronou.
Car, le Conseil Régional n’a d’autre vocation que de vous apporter, en appui aux initiatives du Président de la République SEM Alassane Ouattara, et de son Gouvernement le développement ici dans le Moronou.
Prévu déjà en 1998, puis repris dans la Constitution d’août 2000 et surtout fortement voulu par le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, qui en a fait une réalité, le Conseil Régional constitue le prolongement efficace de l’action du Gouvernement dans chacune des trente et une (31) régions du pays.
C’est pourquoi, les élections pour le Conseil régional ne doivent pas être une occasion de discorde ou de division des cadres et des populations. Mais bien au contraire, elles doivent plutôt être un moment de rassemblement et de mobilisation des compétences des fils et filles d’une même région afin de se doter d’un instrument capable de traduire en actions concrètes, les légitimes aspirations des populations locales.
En effet, chers frères et sœurs, l’adversaire du MORONOU et de nos régions est certainement connu de tous. Il devrait l’être si ce n’est pas déjà le cas. Cet adversaire a pour noms :
- le sous-développement,
- la pauvreté,
- le chômage des jeunes,
- le déficit d’infrastructures économiques et sociales, notamment en matière routières, scolaires et sanitaires, etc.
Votre combat à tous, fils et filles du Moronou, doit donc être celui de trouver, par la mise en commun de vos intelligences et de vos énergies, des solutions à ces problèmes qui sont autant de défis à relever pour le rayonnement de votre région et le bien-être des populations, populations qui attendent à juste titre beaucoup de vous.
C’est pourquoi, me trouvant devant vous, ce matin, chères sœurs et chers frères du Moronou, je veux profiter de cette tribune pour lancer un bref et pressant appel pressant à l’ensemble de nos compatriotes.
La « politique politicienne » n’a que trop divisé notre pays. Elle a suffisamment opposé les ivoiriens les uns aux autres pour que nous persévérions dans cette voie sans issue. L’heure de nous retrouver autour de l’essentiel, à savoir le développement, est arrivé. L’heure de nous rassembler pour bâtir notre pays, en commençant par nos régions, a sonné. Le « Vivre Ensemble » doit devenir une réalité et ce chaque jour davantage.
Sachons donc nous départir, de nos rancœurs, de nos peurs, de nos angoisses, de nos considérations ethniques ou partisanes voire religieuses pour travailler ensemble à l’indispensable prospérité de notre pays, la Côte d’Ivoire.
Le Conseil Régional, j’insiste avec force, n’est pas une affaire de « politique politicienne », c’est avant tout une affaire de développement.
A ce titre, les principales missions du Conseil Régional sont exclusivement tournées vers des actions de développement socio-économiques, notamment :
- le soutien au développement économique régional ;
- l’aménagement territorial, dans le cadre d’un contrat de projet Etat-Région ;
- la construction et la gestion des infrastructures scolaires ;
- la préservation de l’environnement ;
- l’entretien et la construction de routes et ponts ;
- la formation professionnelle dans le cadre l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes ;
- l’emploi des jeunes et des femmes par la promotion de l’auto-emploi, notamment la mise en place de systèmes de microcrédits et de soutien à l’emploi
- la mise en place d’unités industrielles etc.
Certes, les candidats sont présentés par des Partis politiques, j’en conviens avec vous. Mais ce qui compte dans le choix des partis politiques et ce qui doit compter dans les choix que vous aller opérer le 21 avril 2013, c’est surtout la capacité des candidats à conduire ces programmes de développement.
A cet égard, je me réjouis, que le choix de la base, ici dans le Moronou, se soit porté sur une équipe d’hommes et de femmes d’expérience, conduits par un des valeureux fils de cette région, qui s’est illustré au plan national et international par sa capacité à concevoir et à conduire des programmes de développement, en l’occurrence le Ministre Théophile Ahoua N’doli.
C’est donc tout naturellement que votre choix a été soutenu par le Président du Pdci-Rda, SEM Henri Konan Bédié et qu’il a eu l’onction du Président de la République, SEM Alassane Ouattara. Il convient de rappeler qu’ils ont tous les deux validé au total onze (11) listes Rhdp pour ces importantes élections régionales.
Ici donc dans le Moronou, le Pdci-Rda, le Rhdp n’ont qu’un seul candidat, le Ministre Ahoua N’doli Théophile. Tel est le message du Président de la République SEM Alassane Ouattara et du Président de la Conférence des Présidents du Rhdp, SEM Henri Konan Bédié que je suis venu vous porter. Dissipez donc tout doute de votre esprit et restez sourds aux chants des sirènes, en votant la liste du Rhdp.
Je suis venu ce matin vous dire également, que vous avez fait le bon choix, parce que je connais l’homme et l’economiste Ahoua N’doli Théophile.
Il fera ce qu’il vous a promis, parce qu’il en la capacité, les compétences nécessaires et la volonté de servir cette région. Il a tout mon appui et surtout ceux du Président de la République SEM Alassane Ouattara et du Président du Pdci-Rda, Aimé Henri Konan Bédié, comme rappelé plus avant.
Pour l’avoir vu à l’ouvrage à la Bceao puis à mes côtés depuis 1990 comme mon Directeur de Cabinet, puis comme Ministre en charge de l’Industrie et de la Planification du Développement, je sais qu’il est parfaitement à la hauteur de la tâche.
Alors dans l’union et la fraternité, je vous invite à le soutenir, à soutenir la liste RHDP qu’il conduit et à les voter massivement, afin qu’au soir du 21 avril 2013, les portes d’un avenir nouveau s’ouvrent pour le Moronou, sous la grande égide du RHdp.
Vive les populations du Moronou !
Vive le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix !’’
Propos retranscrit
par Guy Antoine Mohamed

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires