Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1066 du 16/4/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Régionales/Sud-Comoé Aka Aouélé : «La Côte d’Ivoire ne peut émerger sans le Sud–Comoé»
Publié le mardi 16 avril 2013  |  Le Mandat


Tourisme
© Le Nouveau Réveil par Kah Zion
Tourisme : Le réceptif hôtelier "La Maison des Hôtes" ouvre ses portes à Toulepleu
Dimanche 1er août 2010. Toulepleu. Denis Kah Zion, le Directeur général du Groupe de presse "Le nouveau réveil" offre un hôtel à son village. Photo: le ministre Aka Aouélé


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Aka Aouélé, candidat RHDP aux régionales dans le Sud-Comoé, n’a pas pu contenir sa joie devant 3 mille personnes environ qui ont envahi l’ancienne gare de Maferé, dans la soirée du 13 avril. Jeunes, enfants, vieux, handicapés, ont traduit leur reconnaissance à celui qui incarne l’espoir de la région. Comme en témoignent les messages de Malan Lindjin et Ano Kouamé, qui se sont succédé au pupitre. «Vous êtes reconnaissants, et j’ai un grand projet pour vous», a assuré le candidat RHDP pour marquer sa détermination à s’investir dans la création de richesses, d’emplois, d’usines et à trouver des financements aux femmes pour leur commerce. « Nous sommes riches ; la faune et la flore de notre région regorgent de grandes potentialités. Malheureusement, nous sommes pauvres à cause de nos divisions », a-t-il déploré, faisant savoir aux populations qu’elles ont l’occasion de refermer cette page sombre. « Alassane Ouattara et son ainé Bédié ont entériné le vœu des rois et des chefs de notre région pour qu’une seule liste soit retenue. Dès lors, nous voulons toute la légitimité démocratique pour réussir notre mission, certes fastidieuse mais exaltante. Laissez tout, arrêtez tout le 21 avril et allez voter massivement », a exhorté la tête de la liste ‘‘Union pour le développement du Sud-Comoé’’. A Ayamé, Ahibèkoffikro, Babadougou, Kohourou, Vitré1, Vitré2, Grand-Bassam, Moossou, chez les N’Zima, Aka Aouélé a prôné la cohésion sociale. Après le Conseil général d’Aboisso, Aka Aouélé voit grand. Et soutient que « la Côte d’Ivoire ne peut pas aller à l’émergence, sans la région du Sud-Comoé, riche de son potentiel humain», eu égard aux hauts cadres de la région présents dans tous les secteurs d’activités. C’est avec fierté, du reste, qu’il les présente aux populations visitées. «Si avec cette flopée de cadres dynamiques, nous ne réussissons pas notre mission, c’est que le Sud-Comoé est foutu», dixit-il le roi de Moossou, nanan Kanga. Parlant de son programme de société, Aka Aouélé entend s’inscrire dans la droite ligne de celui du président Ouattara, qui veut faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020.

James ASSENDE

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires