Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2817 du 22/4/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Ressources animales et halieutiques / Sécurité alimentaire : Kobena Kouassi Adjoumani à la tête du Bira pour 3 ans
Publié le lundi 22 avril 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Pénurie
© Abidjan.net par Atapointe
Pénurie de viande à Abidjan: Adjoumani et Mambé mettent fin à la grève des bouviers
Mardi 2 octobre 2012. Abidjan. Hôtel du District, au Plateau. Le ministre des ressources halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, et le gouverneur Robert Beugré Mambé rencontrent les bouviers et mettent fin au mouvement de grève qui avait provoqué une pénurie de viande à Abidjan


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Entamée le jeudi, la 9ème réunion des ministres africains en charges des Ressources animales a clos ses portes, le vendredi 19 avril 2013, à Abidjan. Réunis pour deux (2) jours de travaux, les ministres ont planché sur la nécessité de mener les actions visant à améliorer l’investissement public et privé dans l’élevage. Aussi ont-t-ils réaffirmé le besoin des réformes politiques et institutionnelles dans ce secteur de manière à aboutir à une croissance soutenue et à la sécurité alimentaire et institutionnelle. Désigné par ses pairs pour conduire les rênes du bureau interafricain des ressources animales (BIRA) de l’union africaine durant une période de trois (3) ans, Kobena Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques a traduit l’engagement du gouvernement ivoirien à œuvrer dans le sens de l’intégration africaine à travers l’organisation commune. Ce qui a amené, Ahmed El Sawalhy, directeur du Bureau interafricain des ressources animales et halieutiques que le choix de la Côte d’Ivoire répond à deux critères. A savoir : la paix retrouvée et l’engouement de la Côte d’Ivoire à atteindre les objectifs de l’Union. Lors de la cérémonie d’ouverture, le jeudi 18 avril 2013, le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko, a, au nom du chef de l’Etat, souligné que 10 % du budget national sera destiné aux ressources animales et halieutiques afin de réduire le taux d’importation en protéines qui est de 60 %. Lesquels objectifs qui cadrent avec la décision de Maputo qui demande que 10% du budget national soit injecté dans l’agriculture.
Armand K.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires