Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Allocution de Madame Kandia Camara, Ministre de l’éducation nationale et de L’enseignement Technique, à l’occasion de la signature de l’Accord de siège entre la Côte D’ivoire et l’UNESCO
Publié le mercredi 24 avril 2013  |  Ambassade


Culture:
© Ambassade par DR
Culture: Ouverture du premier bureau national de l`UNESCO à Abidjan
Mardi 23 avril 2013. Siège de l’UNESCO. Paris. Le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, Kandia Camara et la Directrice Générale de l’UNESCO Irina Bokova ont procédé à la signature de l’Accord de siège entre la République de Côte d’Ivoire et l’UNESCO


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Madame la Directrice Générale, Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Honorables invités, Mesdames et Messieurs,
Madame la Directrice Générale,

C’est un immense plaisir et un grand honneur pour moi de procéder ce jour à la signature de l’Accord de siège entre la république de Côte d’Ivoire et l’UNESCO relativement au bureau national UNESCO à Abidjan.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Votre présence à mes côtés pour participer à cette importante cérémonie témoigne, s’il en était encore besoin, de l’intérêt que vous accordez aux actions de l’UNESCO dans le monde et particulièrement dans nos pays.

Je voudrais donc, en ces instants solennels, vous exprimer les sincères remerciements de mon pays pour cette marque de sollicitude.

Mesdames et Messieurs,

Est-il besoin de le rappeler, depuis sa création en 1945, l’UNESCO contribue au maintien de la paix, et de la sécurité en resserrant par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre les Nations afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi des droits de l’homme et des libertés fondamentales de race, de sexe et de religion. Aujourd’hui plus que jamais, cette mission fondamentale garde toute sa pertinence.

Pour ce qui concerne la Côte d’Ivoire, l’UNESCO est demeurée auprès d’elle en l’accompagnant tout le long de la crise qu’elle vient de traverser, notamment en continuant d’y exécuter des programmes variés en matière d’éducation et dans ses divers domaines de compétence.

Madame la Directrice Générale,

L’on se souvient de l’aimable invitation faite au président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Alassane Ouattara pour participer au Forum des dirigeants lors de la 36ème session de la conférence générale de l’UNESCO. Il a partagé sa vision de la paix avec le monde en mettant un accent particulier sur la nécessité d’une culture de la paix, parce que celle-ci est fragile, mais sacrée.

C’est à l’occasion de cette visite à l’UNESCO que vous et lui, avez procédé à la signature du Mémorandum d’Accord pour l’actualisation et la relance du Programme global spécial post conflit dans les domaines de compétence de l’UNESCO, en faveur de la Côte d’Ivoire. Le projet du Programme révisé et actualisé vient d’être soumis au dernier Conseil exécutif, et attend d’être approuvé par la prochaine session de la conférence générale, pour sa mise en œuvre que toute la Côte d’Ivoire attend. Merci pour cette sollicitude.

Madame la Directrice Générale

Je ne saurais assez souligner les marques de votre soutien à mon pays, depuis votre élection à la tête de notre Commune Organisation, en témoignent les activités organisées par l’UNESCO du 4 au 9 juin 2012 en Côte d’Ivoire, à savoir, le Forum sur la culture de la paix en Afrique de l’Ouest, la Consultation des commissions nationales d’Afrique subsaharienne, la réunion d’information sur la convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Le clou de ces activités a été, bien sûr, la mémorable visite officielle que vous avez rendue aux plus hautes autorités de ce pays du 5 au 7 juin 2012. La tenue de ces importants évènements à Abidjan a offerts à la Côte d’Ivoire, une nouvelle opportunité pour renforcer son repositionnement diplomatique au plan international.

Je suis donc heureuse de confirmer que mon pays renoue avec la paix, notion si chère au Président Félix HOUPHOUET – BOIGNY, crédo que la Côte d’Ivoire et l’UNESCO ont en partage.

La coopération avec l’institution que vous dirigez se renforce davantage grâce aux nombreuses actions en faveur de l’édification de l’éducation, de la culture et de la science. Les objectifs que poursuivent l’UNESCO sont à n’en point douter, de convergence avec le président Alassane OUATTARA, pour qui le droit à l’éducation est fondamental pour tous les enfants. C’est pourquoi, il me plait de renouveler les remerciements de mon pays pour avoir bénéficié, après la crise postélectorale, entre autres, de l’assistance de l’UNESCO portant notamment l’octroi de bourses d’études, la mise en œuvre de la réforme du système de l’enseignement professionnelle ainsi que du don d’un annuaire stratégique au Ministère de l’Enseignement Technique.

Je voudrais, par ailleurs, exprimer toute la satisfaction de la Côte d’Ivoire, pour l’inscription de la ville historique de Grand Bassam sur la liste du patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Madame la Directrice générale, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis tout particulièrement de la signature de l’accord de siège du nouveau bureau que l’UNESCO a accepté d’installer en Côte d’Ivoire, malgré toutes les difficultés que connait aujourd’hui cette organisation. C’est une marque supplémentaire de l’intérêt porté a mon pays qui sort d’une crise sans précédent dans son histoire et qui affiche une volonté inébranlable d’aller de l’avant.

Je suis persuadée que la signature de cet accord de siège entre la République de Côte d’Ivoire et l’UNESCO donnera une nouvelle impulsion aux activités de l’Organisation et contribuera à un meilleur appui en faveur de notre pays.

Je puis vous assurer que le gouvernement ivoirien, honoré du retour de cette importante institution sur le territoire ivoirien, s’attachera à tout mettre en œuvre afin de lui permettre de mener ses activités dans le meilleur environnement possible.

A cet égard, je voudrais souligner que la situation socio – politique en Côte d’Ivoire s’est normalisée, la sécurité et la paix sont revenus et le processus de réconciliation, nationales est en bonne voie. De même, au plan économique, les perspectives sont plus encourageantes.
Madame la Directrice Générale, Honorable invités, Mesdames et Messieurs,

En signant cet accord de siège avec l’UNESCO, la Côte d’Ivoire s’engage à prendre toute sa part de responsabilité à travers les privilèges et immunités qui seront accordés par elle à l’institution et à son personnel, pour un fonctionnement optimisé de notre organisation.

Outre l’environnement sociopolitique rasséréné, les locaux mis à la disposition de l’UNESCO par l’Etat de Côte d’ivoire sont prêts et n’attend plus que le nouveau Directeur pour commencer le travail. Le gouvernement ivoirien vous assure de sa disponibilité à œuvrer, toujours de concert avec vous, au bon fonctionnement de votre représentation à Abidjan et au succès de vos activités, qui sont pour nous, véritablement porteuses de développement et de solidarité.
Mesdames et Messieurs,

Vous qui nous avez fait l’amitié d’assister à cette importante cérémonie, je vous renouvelle nos sentiments de gratitude.

C’est aussi, avec plaisir que je forme des vœux choisis de bonheur et de prospérité à l’endroit de la directrice générale et des dirigeants de l’UNESCO, ainsi que de plein succès à l’institution, dans ses efforts inlassables dans la promotion de la paix, et du développement pour les Etats membres.

Enfin je formule le souhait que la présence de l’UNESCO, sur le territoire ivoirien, à travers le bureau national, contribue fortement au plein épanouissement de ses activités au bénéfice des populations ivoiriennes !

Je vous remercie de votre aimable attention.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires