Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Des gouverneurs apportent leur soutien au FAD "un exemple de coopération"
Publié le mercredi 15 mai 2013  |  AIP


Développement
© Abidjan.net par PRISCA
Développement des Pays du fleuve Mano : la BAD annonce son appui aux Pays de l`Union du Fleuve Mano.
Lundi 13 mai 2013. Cocody. Abidjan. au cours d`une conférence de presse, la BAD a annoncé appui aux Pays de l`Union du Fleuve Mano en présence du Ministre d`Etat ,du plan et du développement Albert Mabri Toikeusse


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Des gouverneurs du groupe de la Banque africaine de développement ont apporté leur soutien à la réussite de la reconstitution du Fonds africain de développement (FAD), "un exemple de coopération internationale", à l’issue d’un atelier de présentation des priorités opérationnelles et stratégiques du FAD-13 tenu mardi à Abidjan.


Les ministres du Plan et des Finances de Côte d’Ivoire, du Ghana, de Guinée, du Liberia, du Sénégal et de Sierra Leone, par ailleurs gouverneurs du groupe de la BAD ont relevé que les priorités opérationnelles et l’orientation stratégique du FAD sont en phase, tant avec l’agenda de développement de l’Afrique qu’avec les besoins de leurs pays.


"Les réformes institutionnelles engagées successivement ont renforcé la capacité de mise en œuvre du Groupe de la Banque, sa réactivité, ainsi que sa quête de résultats efficients", affirment-ils tout en saluant la création et l’augmentation de l’enveloppe du FAD relative aux opérations régionales.

Selon ces membres de gouvernements, les solutions régionales mises en œuvre dans les services publics, tels que les réseaux électriques et de transports, s’avèrent moins onéreuses et plus efficaces, ainsi que de bien meilleures qualités, en complément aux programmes nationaux, grâce aux ressources du FAD.

"Cependant, nous estimons que le Groupe de la Banque pourrait faire plus encore dans le soutien à la diversification économique et à la création d’emplois, notamment des jeunes, en s’impliquant davantage dans l’amélioration de la productivité, tant des entreprises privées que des industries agricoles de tous niveaux (micro, petites et moyennes entreprises). La BAD pourrait également jouer un plus grand rôle, s’agissant de réformes économiques et structurelles qui aient un impact significatif et vertueux sur le climat des affaires", font-ils savoir dans un communiqué dont l’AIP a reçu copie.

Les ministres Albert Toikeusse Mabri (Côte d’Ivoire), Mohammed M. Shérif (Libéria), Seth Terkper (Ghana), Ngouda Fall Kane (Sénégal), Kerfalla Yansane (Guinée) et Foday Mansaray (Sierra Leone) se préoccupent toutefois des difficultés auxquelles la BAD et le Fonds sont confrontés dans le cadre de la mobilisation de ressources en cette période où plusieurs donateurs doivent faire face à de fortes contraintes économiques.

"Nous espérons que le cycle de négociations du FAD-13 saura aider les pays membres régionaux de la Banque à transformer leurs économies, à créer des emplois et à réduire la pauvreté", ont-ils conclu dans le document.
(AIP)
kkp/kp

(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires