Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Assemblée nationale : Plusieurs projets de loi adoptés, la guerre déclarée aux cybercriminels.
Publié le vendredi 24 mai 2013  |  Le Democrate


Assemblée
© Abidjan.net par Serges T
Assemblée nationale: séance solennelle d`ouverture de la 1ere session ordinaire 2013
Mercredi 24 avril 2013. Abidjan. Plateau, palais de l`assemblée nationale. Guillaume Soro a présidé la première session ordinaire de l’année 2013


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Au cours de la séance publique du mercredi 22 mai dernier, plusieurs projets de loi ont été adoptés à l’unanimité par les députés.
Le premier projet de loi àavoir été adopté à l’unanimité par les 194 députés sur les 225 que compte l’Assemblée nationale est celui relatif à la protection des données à caractère personnel. Ensuite suivra le projet de loi relatif à la lutte contre la cybercriminalité et enfin les projets de loi autorisant le président de la république à ratifier le protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, relatifs à la convention sur la diversité biologique, adopté à Nagoya, le 29 octobre 2010, le projet de loi autorisant le président de la république à ratifier l’ Amendement à la convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination, adopté à la troisième réunion de la conférence des parties à Génève, le 22 septembre 1995 et le projet de loi autorisant le président de la républisque à ratifier la convention Africaine sur la convention de la nature et des ressources naturelles, adoptée le 11 juillet 2003 à Maputo au Mozambique. Concernant la cybercriminalité, il a été indiqué que l’emergence et le développement d’une économie numérique en Côte d’Ivoire sont freinés par les conséquences désastreuses de cette activité, d’où l’urgence de susciter la mise en place d’un cadre juridique pour lutter contre ce phénomène. En d’autres termes, l’adoption du projet de loi relatif à la lutte contre la cybercriminalité permettra à la Côte d’Ivoire de se doter d’un instrument juridique à même de lutter efficacement contre la cybercriminalité ; cela, au profit des utilisateurs des Tic, des entreprises et des pouvoirs publics.
L’on espère que l’adoption du projet de loi relatif à la lutte contre la cybercriminalité contribuera à freiner ce fléau.

Etienne Atta

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires