Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

La BAD réoriente son portefeuille des opérations pour consolider la croissance en Afrique
Publié le jeudi 30 mai 2013  |  Agence de Presse Africaine


48ème
© Ministères par DR
48ème assemblées annuelles de la BAD: Albert Toikeusse Mabri à Marrakech
Mai 2013. Maroc. Le Ministre d’Etat Albert Toikeusse Mabri, Gouverneur de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la Côte d’Ivoire, a pris part aux 48ème assemblées annuelles de la BAD.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Marrakech (Maroc) Omar Faye envoyé spécial - La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée durant ces dernières années, à réorienter son portefeuille comprenant en fin 2012 quelque 732 opérations d’une valeur totale de 34 milliards de dollars vers la consolidation d’une croissance de qualité sur le continent, note la Revue annuelle sur l’efficacité du développement publiée mercredi à Marrakech dans le cadre des 48 emes Assemblées annuelles de la (BAD).

Ces opérations ont porté notamment sur des investissements en infrastructures de grande ampleur et des projets de gestion des terres et de l'eau renforçant la résilience au changement climatique.

Ces dernières années, notre portefeuille s'est modifié pour s'orienter davantage vers nos priorités clés définies en premier lieu dans la stratégie à moyen terme et à présent dans la nouvelle stratégie décennale de la banque, explique Simon Mizrahi, Directeur –Département des résultats et du contrôle de la qualité à la BAD, ajoutant que le développement de l'infrastructure nationale et régionale demeure l'une des priorités de la banque.

La Banque a-t-il poursuivi, a réduit le nombre de ses nouveaux engagements dans la santé, l'éducation de base ou d'autres secteurs dans lesquels d'autres acteurs du développement sont mieux placés qu'elle et ce changement d'orientation commence à être visible au niveau des indicateurs de résultats.

Il a expliqué que dorénavant la banque s'attèle à investir dans le potentiel énergétique de l'Afrique et dans élaboration de mécanismes régionaux permettant de gérer les ressources transfrontalières.

Quelque 2 500 délégués, issus des 78 pays membres du groupe de la Banque africaine de développement prennent part du 27 au 31 mai 2013 à Marrakech, au Maroc, à la 48e édition des Assemblées annuelles de l'institution sur le thème la “transformation structurelle de l'Afrique”.

Le Maroc a déjà abrité les Assemblées annuelles de la Banque, en 1974, à Rabat.

Lancée en 1964 dans le but de mobiliser des ressources en faveur du développement économique et social de ses pays membres régionaux, la BAD est la première institution de financement du développement dédiée exclusivement à l'Afrique. Réduire la pauvreté et promouvoir la croissance durable sont ses priorités.

En quarante-quatre ans, de 1967 au 31 décembre 2011, la Banque a approuvé 3 661 prêts et dons, pour un total de 60,06 milliards d'unités de compte – soit 92,57 milliards de dollars EU environ –, en faveur de ses pays membres régionaux.

OF/od/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires