Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2849 du 1/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Enseignement supérieur / Résurgence de violences dans les Universités ivoiriennes : La conférence des présidents condamne les actes de barbarie en milieu estudiantin
Publié le samedi 1 juin 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Université
© AFP par ISSOUF SANOGO
Université de Cocody : le calvaire des étudiants aux arrêts de bus.
Jeudi 16 mai 2013. Abidjan. Après les cours, les étudiants de l`Université Félix Houphouët-Boigny doivent patienter dans une longue file d`attente avant d`avoir accès aux bus.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La conférence des présidents des Universités de Côte d’Ivoire, a animé un point de presse le jeudi dernier, à l’université Nangui Abrogoua. Il s’agissait pour les premiers responsables des universités ivoiriennes, de condamner avec la dernière énergie, les récents actes de violence en milieu universitaire. Au cours de cette rencontre avec la presse, Pr. Coulibaly Adama, vice-président de l’université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, Lacana Coulibaly, vice-président de l’Université Nangui Abrogoua, Dr. Bouaffou secrétaire général de l’école normale supérieure, Pr. Kodjo Michel, vice-président de l’université Alassane Ouattara de Bouaké, Yati Kouadio, vice-président de l’université Lorougnon Guédé de Daloa et Dr. Adama Sylla, de l’Institut national Polyethnique Houphouët-Boigny, ont dit leur ras-le-bol face au regain de violences à l’université.

«Il convient de rappeler que la violence dans le milieu universitaire ivoirien a endeuillé beaucoup de nos concitoyens, marqué à vie certains étudiants et poussé de nombreuses personnes à abandonner les études universitaires », a regretté Pr. Coulibaly Adama. Puis de remettre sur le couvert, les ‘’innombrables’’ actions du ministre de tutelle, afin de redresser les universités ivoiriennes. Si pour la conférence des présidents des Universités ivoiriennes, les étudiants n’ont pu saisir au bond cette belle initiative du ‘’Départ nouveau’’, les actes perpétrés, ont une étrange ressemblance avec ceux de la Fesci. En dénonçant ces violences qui ternissent l’image des universités de Côte d’Ivoire dans son ensemble, la conférence des présidents exprime sa compassion au ministre Ibrahima Cissé Bacongo.

A.Dedi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires