Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2373 du 1/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Kafana Koné, à propos des remous au Rdr : « Les uns et les autres doivent se calmer »
Publié le samedi 1 juin 2013  |  Nord-Sud


Les
© Abidjan.net par PRISCA
Les cadres et élus du District des Savanes préparent la visite d`Etat du Président de la République.
Mercredi 28 mai 2013, Abidjan. Plateau. Hôtel du district. Les cadres et élus du Nord se sont retrouvés autour du ministre Hamed Bakayoko dans le cadre des préparatifs de la visite du Président Alassane Ouattara dans le District des Savanes du 02 au 08 juillet 2013. Photo : Kafana Koné.


 Vos outils




Et revoilà Gilbert Kafana Koné ! L’ancien ministre de la Solidarité a rompu le silence qu’il s’était imposé, le temps que la Cour suprême statue sur le recours en annulation des municipales du 21 avril dernier, à Yopougon. 24 heures après l’arrêt de la Chambre administrative de la Cour suprême qui confirme sa victoire au scrutin du 21 avril, il était loin d’afficher une mine particulièrement jubilatoire. Décontracté, c’est plutôt sur les remous qui agitent actuellement son parti, le Rassemblement des républicains (Rdr) qu’il s’est appesanti. Membre de la direction du parti au pouvoir, il a lancé un appel au calme, notamment à l’attention de ceux qui réclament la tête du secrétaire général par intérim du Rdr, Amadou Soumahoro. « Je ne crois que ce soit en sa qualité de maire de Séguélé qu’on l’ait choisi comme secrétaire général du Rdr. Les uns et les autres doivent calmer leur ardeur et, surtout que personne ne veuille profiter de la situation pour régler ses comptes. Il vaut mieux le juger sur les résultats obtenus, dans la mission qui lui a été confiée », a sensibilisé Kafana Koné qui n’a pas manqué d’envoyer un message de soutien à son ‘’ami et frère’’, Amadou Soumahoro, débouté par la Cour suprême. « Cela (l’échec, ndlr) fait partie de la vie. En politique, on doit s’attendre à tout, à la victoire comme à l’échec. Qu’il ait échoué aujourd’hui à conserver la tête de la mairie de Séguéla, il ne doit pas faire de fixation là-dessus », a avancé le nouveau maire de Yopougon qui se déclare d’autant plus impatient de se mettre au travail, que la commune aurait pu selon lui, éviter ces péripéties postélectorales. « Yopougon a enfin son nouveau maire. Nous sommes déterminés à mettre en œuvre le programme sur la base duquel les populations nous ont fait confiance. Nous nous attèlerons à imprimer notre marque sur la commune. Nous sommes déterminées à relever tous les défis, à mettre de l’ordre dans la gestion. Ce que nous allons apporter à la tête de la mairie, c’est la rigueur dans le travail, pour faire en sorte que les populations qui aspirent à un mieux-être, soit satisfaite », a argué le député-maire. Entre autres chantiers sur lesquels Gilbert Kafana Koné et son équipent entendent concentrer leurs efforts, il y a la construction et la réhabilitation des marchés, le reprofilage des voiries, l’emploi des jeunes et des femmes, la réconciliation des populations. Sur ce point, il espère que son principal challenger, l’ancien maire, Doukouré Moustapha, aura enfin l’élégance de l’appeler pour le féliciter.

Marc Dossa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires