Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2850 du 3/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Gouvernement / Limogeage massif de DG : Le ministre Sanogo dans de sales draps
Publié le mardi 4 juin 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Logements
© Abidjan.net par PRISCA
Logements sociaux: le ministre Mamadou Sanogo fixe la date de lancement des pré-souscriptions au 28 mars 2013
Lundi 11 mars 2013. Abidjan. Cabinet du Ministre de la Construction, du Logement, de l`Assainissement et de l`Urbanisme, 26e étage, Tour D. Le ministre Mamadou Sanogo fixe la date de lancement des pré-souscriptions au 28 mars 2013, au siège de la SICOGI sis à Adjamé, Immeuble le Mirador


 Vos outils




Le limogeage précipité de Bamba Youssouf, directeur du Domaine public, de Bamba Zoumana, Dg de la Construction, de Tapé Zépré, Directeur de l’Assainissement et de Touré Kalifa, PCA de l’Office national de l’Assainissement et du Drainage est commenté par certains membres du cabinet comme un moyen de sauvetage du ministre. Tout simplement de la poudre aux yeux, soutiennent-ils. Les pratiques de pot de vin et opérations fantaisistes de lettres d’attribution au plus offrant qui sont monnaies courantes, laissent croire que le ministère n'est pas à son premier scandale.

Gestion peu recommandable tant décriée par les usagers et par ses $collaborateurs
Aux dires des usagers dudit ministère, une caisse noire serait au 26ème étage de la Tour D entre les mains de Kouyaté Sidiki. C’est lui qui encaisserait tous les versements occultes. Fait marquant, celui de Dame Marie Kouyaté Djougogne, opératrice économique, qui a subi les frais de cette escroquerie. Cette dame qui est propriétaire depuis 1989 d’une parcelle, ilot 1, lot 1, à la Riviera Golf, a été purement et simplement expropriée au bénéfice d’un nouvel acquéreur qui, en l’espace d’un mois, a obtenu tous les titres de propriété contre des sommes faramineuses. Quelle prouesse ! L’affaire qui fait grand bruit, arrive à la Présidence, qui tape du poing sur la table pour que réparation soit faite. C’est ainsi que Dame Kouyaté recouvrira ses droits fonciers qui lui avaient été spoliés par les services du ministre.

De sérieux problèmes de dysfonctionnement et des salaires impayés

Des secrétaires et autres travailleurs ne sont pas payés depuis plus de trois mois. Le DAAF, Koné Mamadou, l’argentier du ministre, refuserait de payer les sommes dues à l'ANECI pour survenir aux besoins liés aux salaires de pauvres employés. Tous les directeurs généraux sont nommés par arrêtés ministériels, en lieu et place de décrets. Juste pour pouvoir les dégommer aussi facilement.

Vols organisés et spoliations massives de biens

Les Ivoiriens dans leur grande majorité retiendront très longtemps l’avènement de Sanogo au ministère de la Construction. Dame Ouattara, conseillère juridique, magistrat de formation, qui n’a jamais voulu être complice des malversations est partie et remplacée par Dosso Mohamed. Avec lui, le droit se dit autrement au seul profit de son chef et au détriment des usagers qui sont chaque jour que Dieu fait, spoliés de leurs biens. De grandes superficies sont vendues à de très gros sous à des opérateurs économiques. Au nombre de ces nombreux scandales, on peut noter entre autres : Annulation abusive et arbitraire par centaines des lettres d’attribution ; Annulation sans raison valable de lotissements pour être réattribués au profit des tiers contre fortes sommes. La parcelle de plus de 44 hectares réservée à la prévoyance militaire dans le village de Akouai Santé a été cédée à un particulier contre des avantages. La grogne des militaires n’a pu empêcher la poursuite de l'opération. L’un des cas le plus frappant, c’est celui de Monsieur Touré Léopold, cadre du BNETD, qui a été obligé de payer la somme de 9 millions de nos francs pour l’acquisition de deux lettres d’attribution quand on sait que les droits réels s’élèvent à 100 000 francs CFA par lettre d’attribution quelle que soit la superficie et quel que soit le quartier. Selon certaines indiscrétions, ce sont plus de 3 milliards de francs cfa qui ont été perçus par le guichet du ministère.

Charlotte. T

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires