Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2852 du 5/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

JFPI / Koua Justin échappe à une arrestation : Comment il a échappé aux policiers hier à Daloa
Publié le mercredi 5 juin 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Activités
© Ministères par PRISCA
Activités des partis politiques : la JFPI anime une conférence de presse sur l`annulation du sit-in
jeudi 04 octobre 2012. Abidjan: Après annulation de leur sit-in par les autorités, la JFPI a animé une conférence de presse au QG du parti sise Cocodi Angré . photo (Koua justin)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L’intérimaire de Konaté Navigué occupe le devant de la scène au niveau de la jeunesse pro-Gbagbo depuis le changement de régime intervenu le 11 avril 2011. Il a donné de la voix à travers déclarations et conférences de presse sans que le grappin ne s’abatte sur lui. Koua Justin aimait à brocarder le Chef de l’Etat Alassane Ouattara dont il dénonce la gouvernance (l’emprisonnement et les exactions sur les pro-Gbagbo) et qu’il préfère appeler ‘’Dramane Ouattara’’ plutôt que par son nom officiel. Tout ceci se faisait sans que le jeune leader ne soit inquiété hormis quelques tensions avec les sécurocrates du régime mais qui ont été vite gérées. Le mardi 4 juin 2013, les choses virent à 180 degrés et des policiers identifiés comme tels font irruption dans les locaux des services des impôts de Daloa et demandent à voir Koua Justin. Ce dernier, qui a reçu l’alerte plus tôt, n’a pas pris le risque d’être à son bureau à cette heure où les flics se présentent sur son lieu de travail. Dans un sms que l’intéressé lui-même envoie à ses proches à 9 h 45 ce mardi, il écrit ceci : ‘’En mission à Daloa pour les préparatifs de ma tournée dans le Moyen Cavally, les renseignements généraux de la préfecture de police de Daloa s’activent pour me mettre aux arrêts. Me croyant au travail aux impôts de Daloa, les locaux sont envahis (par ceux-ci), interrogeant les agents sur ma position. Mon bureau est visité dans l’espoir de m’y trouver. Mon arrestation est imminente. Merci d’user des moyens de communication pour freiner cela. C’est urgent’’. Comme on le constate, dans ce message il n’est fait cas de ce qui lui est reproché. Nos tentatives pour le joindre sont restées infructueuses. Ses téléphones portables étaient fermés.

Tout commence à Aboisso

Il y a un mois environ, la Jfpi a décidé de changer de cap en investissant le terrain à la rencontre des militants. Une option soutenue par la direction du parti. Pour cette remobilisation des troupes précédée d’une conférence de presse au cours de laquelle le secrétaire national de la Jfpi a baptisé cette action ‘’opération éveil des consciences’’, c’est la sous-préfecture de Bonoua qui a été visitée de prime abord. Puis suivront les étapes d’Alépé et Aboisso le week-end dernier. Dans cette dernière localité, les choses ne se sont pas passées facilement. Koua et ses camarades ont reçu de la part des autorités policières, une fin de non recevoir pour l’occupation de la place Ellingand Etché en vue d’un meeting. Pis, il sera convoqué par le préfet de police qui, selon des confidences avait reçu dans la matinée l’ordre d’arrêter Koua Justin. L’ordre aurait été annulé par la suite et Koua réussit tout de même à parler à ses militants dans une cour fermée. A Alépé comme à Aboisso, le message ne varie pas. Il demande à ses camarades de se lever et de se mobiliser afin ‘’d’obtenir par des moyens démocratiques’’ le départ d’Alassane Ouattara sans toutefois indiquer comment et quand. Est-ce ce propos qui lui vaut d’être recherché ? On peut le deviner puisque c’est ce même ‘’levez-vous !’’ qui avait valu au secrétaire général Laurent Akoun six mois d’emprisonnement ferme, inculpé pour « trouble à l’ordre public ». La cour y avait alors vu des propos subversifs.

SD

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires