Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2377 du 6/6/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment


Société

Menaces terroristes - Les mesures du préfet de police de Daloa
Publié le jeudi 6 juin 2013  |  Nord-Sud




 Vos outils




Face aux informations faisant état de menaces terroristes, le préfet de police de la région du Haut-Sassandra, Koné Zié, a choisi la voie de la sensibilisation anticipatrice.

La menace terroriste est prise au sérieux par les autorités en charge de la sécurité en Côte d’Ivoire. C’est dans ce cadre que le commissaire-divisionnaire, Koné Zié, préfet de police de Daloa, a entrepris du lundi 27 mai au lundi 3 juin dernier, une grande tournée d’information, de sensibilisation et de mobilisation dans les différents arrondissements des quatre départements de la région du Haut-Sassandra, en vue de donner des instructions fermes aux policiers. Tirant les conclusions de cette vaste tournée dans les locaux de la préfecture de police de Daloa, le premier responsable de la police a tiré la sonnette d’alarme. « Au vu de ce que nous avons démontré, film à l’appui, la Côte d’Ivoire est effectivement menacée. Le terrorisme et les djihadistes sont à nos portes. C’est pourquoi, face au nouveau type de trafiquants qui nous assaillent, nous avons demandé à voir des policiers nouveaux dans l’exercice de leurs missions », a expliqué le préfet de police. « Dans les corridors, les pratiques qui font que le transporteur gare son véhicule et son apprenti court vers le policier qui se couche en seigneur sont désormais finies. Nous avons demandé beaucoup de vigilance à nos collaborateurs. A nos postes de police qui doivent être un lieu où, dormir doit être une pratique désormais bannie du comportement des policiers appelés aussi à éviter la négligence », a-t-il recommandé. Au-delà des postes de contrôle, le commissaire-divisionnaire Koné Zié dit avoir instruit ses hommes, à l’effet de redoubler de vigilance, même dans leurs bureaux. «  Les commissariats de police ne doivent pas être des passoires et des lieux de causerie. Mes collaborateurs ont été sensibilisés sur le fait que ce sont des lieux où l’on doit porter  assistance. Nous avons mis un point d’honneur sur la manière de recevoir les populations, de la conduite à tenir en cas de crimes et autres délits constatés », a-t-il ajouté. Il faut noter que durant une semaine, le chef de la police du Haut-Sassandra s’est rendu à Issia, Vavoua et Daloa, pour donner ces nouvelles consignes à tous les policiers exerçant sous son autorité. Il s’agit de mesures qui, à ses dires, visent à « augmenter le degré de sécurité, à protéger davantage les populations, à assurer la tranquillité, à surveiller les sites à surveiller et à doubler de vigilance. » En un mot, ces mesures visent à adopter un comportement nouveau, face aux nouveaux phénomènes qui menacent et troublent la tranquillité des populations, selon le préfet de police.

Bayo Fatim à Daloa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires