Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Mme Ouattara dans le Denguélé : une visite de tous les espoirs pour les femmes
Publié le jeudi 13 juin 2013  |  AIP


Dîner
© Présidence par David Zamblé
Dîner de la solidarité de l`UNITAID à Paris: Bill Clinton et Dominique Ouattara invités d`honneur
Mercredi 22 mai 2013.Paris Photo:Mme Dominique Ouattara


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Odienné – Les femmes du district du Denguélé perçoivent la visite de la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, samedi prochain à Odienné, comme celle de tous les espoirs tant leurs attentes sont nombreuses.

Les responsables de deux des associations féminines, les plus représentatives, Faso-Kanou regroupant désormais la kyrielle de petits groupements informels de femmes qui essaimaient le département d’Odienné et la Coordination des organisations féminines du Denguélé (COFED) l’ont dit, levant un coin de voile sur leurs attentes, dans des entretiens avec l’AIP, mercredi.

La présidente de la COFED, Mme Barry Fanny Mariam, estime que cette visite de la Première dame est une aubaine. "Elle permettra aux femmes du Denguélé de dire leur misère à une dame au grand cœur qui les écoutera certainement et réagira en temps opportun", espère Mme Barry.

"Nous avons beaucoup de problèmes. Ici, la famille repose sur les femmes. Elles sont courageuses mais n’ont pas les moyens. Nous souhaitons qu’on nous aide à être plus productives en nous offrant des motoculteurs, des pompes pour l’irrigation des maraîchers, des moulins décortiqueurs et broyeurs et surtout des semences et des intrants", a déclaré Mme Barry.

"Ah ! Si on pouvait en plus de tout ça, avoir un véhicule pour acheminer nos produits sur les grands centres urbains, les légumes hautement périssables notamment, ce serait merveilleux !", s’est-elle exclamée. Elle a indiqué que les femmes sont prêtes à produire plus, malgré les moyens rudimentaires dont elles disposent, mais que c’est le problème d’évacuation et de débouchés qui les freine.

Quant à la présidente de Faso-Kanou, Touré Kamaté Mahan, elle dit que les populations du Denguélé ont besoin qu’on leur vienne en aide. "On a beaucoup souffert. On souffre et veut qu’elle vienne nous aider", a-elle indiqué, soulignant qu’elle associe les hommes à ses attentes.

"Nous on fait beaucoup l’agriculture. On a des commerçants, on fait des jardins mais tout çà avec des moyens rudimentaires. On veut qu’on nous aide avec tout ce qu’il faut pour une agriculture moderne et nous parlerons de tout nos problèmes à la Première dame", a ajouté Mme Touré.

"Même si elle ne réagit pas tout de suite, elle va enregistrer nos préoccupations. Nous prierons pour que Dieu les aide, elle et son mari, à trouver les moyens de nous aider", a-t-elle conclu.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires