Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2862 du 11/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Diplomatie / Avant son départ pour les Etats-Unis - Philip Carter III salue les efforts de Youssouf Bakayoko
Publié le mercredi 10 juillet 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Son Excellence Philip Carter III, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, a eu un déjeuner le mardi 9 juillet 2013, avec Youssouf Bakayoko, président de la Commission Electorale Indépendante (CEI). Le président Youssouf Bakayoko a exprimé sa gratitude à l’ambassadeur américain pour son « implication personnelle » et la participation de son pays au succès du processus électoral et du processus de paix en Côte d’Ivoire. Il a dit être impressionné par « l’intérêt » que les Etats-Unis ont porté aux travaux et autres actions de la Commission Electorale Indépendante. Et quant à Philip Carter III, il a dit tout le plaisir qu’il a eu à travailler avec la CEI, notamment avec son président. Le diplomate américain s’est dit touché par le travail abattu par l’institution lors des dernières élections. Il a surtout félicité « le président Bakayoko pour sa gestion des événements des dernières élections locales ». Avant de quitter son hôte, l’ambassadeur a dit son vœu de voir la CEI et son président continuer de travailler « dans le même esprit » d’équité qui a évité le pire à la Côte d’Ivoire. Aussi, il a rassuré le président Bakayoko de « l’entière disposition » de son pays à accompagner la Côte d’Ivoire et la CEI. Pour lui, « l’appui des Etats-Unis sera constant ». En début de semaine, le diplomate américain avait déjà expliqué à la presse tout le bien qu’il pensait du travail de la CEI. « Lorsque vous lisez les déclarations de mes prédécesseurs, la position des Etats-Unis a toujours été d’encourager la démocratie à travers des élections libres, justes et transparentes. Je suis fier de la participation de mon pays ainsi que les bailleurs de fonds qui se sont assurés que l’élection présidentielle a été juste et transparente. En somme, elle a été démocratique », a-t-il salué.

DV ; source, service com de la CEI.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires