Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2862 du 11/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Diplomatie

Diplomatie / Avant son départ pour les Etats-Unis : Philip Carter III salue les efforts de Youssouf Bakayoko
Publié le jeudi 11 juillet 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


L`ambassadeur
© CEI par DR
L`ambassadeur américain Philip Carter III faisant ses adieux au président de la CEI, Youssouf Bakayoko
Mardi 09 juillet 2013. Abidjan, siège de la Commission électorale indépendante (CEI).


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Son Excellence Philip Carter III, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, a eu un déjeuner le mardi 9 juillet 2013, avec Youssouf Bakayoko, président de la Commission Electorale Indépendante (CEI). Le président Youssouf Bakayoko a exprimé sa gratitude à l’ambassadeur américain pour son « implication personnelle » et la participation de son pays au succès du processus électoral et du processus de paix en Côte d’Ivoire. Il a dit être impressionné par « l’intérêt » que les Etats-Unis ont porté aux travaux et autres actions de la Commission Electorale Indépendante. Et quant à Philip Carter III, il a dit tout le plaisir qu’il a eu à travailler avec la CEI, notamment avec son président. Le diplomate américain s’est dit touché par le travail abattu par l’institution lors des dernières élections. Il a surtout félicité « le président Bakayoko pour sa gestion des événements des dernières élections locales ». Avant de quitter son hôte, l’ambassadeur a dit son vœu de voir la CEI et son président continuer de travailler « dans le même esprit » d’équité qui a évité le pire à la Côte d’Ivoire. Aussi, il a rassuré le président Bakayoko de « l’entière disposition » de son pays à accompagner la Côte d’Ivoire et la CEI. Pour lui, « l’appui des Etats-Unis sera constant ». En début de semaine, le diplomate américain avait déjà expliqué à la presse tout le bien qu’il pensait du travail de la CEI. « Lorsque vous lisez les déclarations de mes prédécesseurs, la position des Etats-Unis a toujours été d’encourager la démocratie à travers des élections libres, justes et transparentes. Je suis fier de la participation de mon pays ainsi que les bailleurs de fonds qui se sont assurés que l’élection présidentielle a été juste et transparente. En somme, elle a été démocratique », a-t-il salué.

DV ; source, service com de la CEI.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires