Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4465 du 11/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Aboisso : Quatre redoutables braqueurs arrêtés à Ahigbè-Koffikro
Publié le vendredi 12 juillet 2013  |  Notre Voie




 Vos outils




Quatre redoutables braqueurs d’origine Peulh, ont été mis aux arrêts dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 juillet dernier, aux environs de deux heures (2 h) du matin à Ahigbè-Koffikro (25 km d’Aboisso) par des éléments des Frci basés dans la localité. Tout est parti d’une information anonyme parvenue à l’adjudant-chef Tiemtioré Yacouba , chef de poste, et ses éléments. Elle faisait état de la présence d’individus suspects sous un hangar non loin du marché d’Ahigbè-Koffikro. Les malfrats venaient de débarquer sur ce lieu avec un gros sac aussi suspect. Tiemtioré Yacouba et ses éléments cernent le secteur et cueillent à froid quatre individus. Il s’agit de Diallo Mamoudou, 26 ans, chef de gang, Tall Adama, 24 ans, Barry Kassim, 34 ans, se disant, tous les trois, éleveurs et Sidibé Hamidou, 34 ans, commerçant, tous de nationalité malienne. Dans le sac de voyage qu’ils possédaient, il a été découvert deux Kalachnikov de type AK47 garnies de trente minutions et des habits de rechange. Ces gangsters qui se révèlent être des coupeurs de route venus du Nord, précisément de la région de Katiola, s’apprêtaient à mener une attaque sur l’axe Bonoua-Aboisso. Malheureusement pour eux, l’opération a été étouffée dans l’œuf. « Comme ils sont traqués au nord, ils se rabattent de plus en plus sur le sud, » croit savoir une source militaire. Le cinquième malfrat, Diallo Amidou, frère cadet du chef de gang, a pris la tangente dès qu’il a flairé le danger. Physiquement mal en point et trainant une grave hernie, il est le porteur de l’arsenal d’attaques. C’est pourquoi, il a échappé à la vigilance des militaires. Les quatre malfaiteurs ont été mis à la disposition de la brigade de gendarmerie d’Aboisso pour nécessité d’enquête.

Sam K. D

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires