Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4465 du 11/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Région

Toulépleu : La coordination FPI remobilise ses troupes
Publié le vendredi 12 juillet 2013  |  Notre Voie




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La coordination du Front populaire ivoirien (FPI) de Toulépleu à Abidjan dirigée par Zion Hilaire prépare activement sa rentrée politique prévue pour le 02 août prochain. D’ores et déjà, elle multiplie des rencontres avec les militants originaires du département de ce département et résidant à Abidjan. Ainsi, depuis le début du mois de juillet, le bureau exécutif de ladite coordination effectue une tournée dans les dix communes d’Abidjan à l’effet de mobiliser les militants pour qu’ils prennent une part active à cette rencontre. « Au cours de cette tournée, nous mobilisons les camarades afin qu’ils se rendent massivement à cette rentrée politique. Nous tenons à ce que cette cérémonie connaisse un franc succès », confie Laurent Péhé, le secrétaire général de cette structure. Avant la tournée d’Abidjan, Zion Hilaire et les membres de son bureau ont déjà effectué une tournée dans le département de Toulépleu. Une visite qui leur a permis d’échanger avec les militants qui avaient soif des nouvelles du parti ainsi que celles  de leur leader charismatique, le président Laurent Gbagbo  et les autres camarades illégalement détenus dans les geôles du pouvoir Ouattara tant à Abidjan qu’au nord du pays. « Au cours de cette tournée, les militants, avant de nous demander des informations relatives à nos prisonniers politiques et du président Laurent Gbagbo, nous ont informés sur leurs conditions de vie qui se dégradent à l’égard du pays sous Alassane Ouattara. Concernant les informations sur le parti et les prisonniers, nous leur avons transmis le message d’espoir lancé par le président Miaka Oureto après sa première rencontre avec le président Laurent Gbagbo. Nous leur avons demandé de rester toujours mobilisés et de garder espoir car, le bout du tunnel n’est pas loin », a indiqué Laurent Péhé.

Une correspondance
d’Emile Kian

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires