Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Sommet de la Cédéao: Mali et Guinée-Bissau au coeur des discussions
Publié le mercredi 17 juillet 2013  |  AFP


Arrivée
© Présidence par C I bou T
Arrivée du Président Alassane Ouattara au Nigeria
Mardi 16 juillet 2013. Abidjan. Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, est arrivé à Abuja (Nigeria) où il prendra part à la 43ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABUJA - Les dirigeants ouest-africains, réunis à partir de mercredi à Abuja, vont échanger principalement sur la situation au Mali et en Guinée-Bissau, deux pays en transition.

Le 43e sommet ordinaire de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays) doit débuter à 14H00 GMT dans la capitale nigériane et s’achever jeudi en fin de journée.

La situation au Mali, à dix jours du premier tour d’une présidentielle censée amorcer la réconciliation et rétablir l’ordre constitutionnel interrompu par un coup d’Etat en mars 2012, va être au coeur des débats.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante du Mali avait déclaré en juin qu’il serait "extrêmement difficile d’organiser" cette élection à la date prévue tant les "défis à relever" sont encore nombreux.

Il avait cité le peu de temps restant pour distribuer des cartes à près de sept millions d’électeurs, alors qu’il y a encore des centaines de milliers de réfugiés et déplacés, et la situation à Kidal, ville du nord-est du pays occupée par la rébellion touareg.

Mais le gouvernement malien de transition fait face à une forte pression de la communauté internationale, dont la France, pour maintenir la date du vote.

Les 6.300 soldats de la force africaine (Misma) déployés sur le territoire malien ont été intégrés à la mission de la paix de l’ONU, la Minusma, mise en place le 1er juillet, qui devra compter quelques 12.600 hommes d’ici la fin de l’année.

En Guinée-Bissau, des élections générales censées mettre un terme à la transition amorcée après le coup d’Etat d’avril 2012 sont programmées pour novembre.

La Guinée-Bissau a connu une succession de violences politico-militaires et de coups d’Etat, en grande partie liée à l’hypertrophie de l’armée issue de la "lutte de libération" contre le Portugal, qui a duré dix ans.

Depuis le dernier coup d’Etat, la plupart de ses partenaires internationaux ont suspendu leur aide à la Guinée-Bissau. Seule la Cédéao, qui y a déployé 750 hommes pour garantir la sécurité des dirigeants de la transition et des édifices publics, reste présente.

Parmi les autres sujets susceptibles d’être abordés à Abuja, figurent les élections législatives au Togo, prévues le 25 juillet après plusieurs reports, et celles de Guinée, prévues en septembre.

cdc/aub



Articles associés

Présidence
Le Président de la République a échangé à Abuja avec le Président de la Commission de la CEDEAO et les Chefs d’Etat du Niger et du Ghana
 
Présidence
Arrivée du chef de l’Etat à Abuja pour la 43ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.
 

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires