Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Région

Bouaké : Le corps préfectoral formé à la lutte conte les ALPC
Publié le vendredi 19 juillet 2013  |  AIP


La
© Autre presse par DR
La COMNAT et le PNUD renforcent les capacités des préfets des régions centre et Nord
Jeudi 18 Juillet 2013. Bouaké. 20 autorités préfectorale des régions centre et Nord du pays ont pris part à l`atelier de renforcement des capacités sur les ALPC organisé par la COMNAT, le PNUD et la collaboration de l`ambassade du Japon


 Vos outils




Bouaké - Un atelier de renforcement de capacités du corps préfectoral des zones centre et nord s'est ouvert jeudi à Bouaké, sur ''Les défis et enjeux de la problématique des Armes légères et de petits calibres (ALPC)''.

Initié par la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petits calibres (COMNAT-ALPC),l'atelier de deux jours réunit une vingtaine de préfets venus de Yamoussoukro, Bouaké et des zones nord.

Il vise à vise à outiller le corps préfectoral en vue d'une meilleure éradication de la circulation illicite des armes légères et de petits calibres en Côte d'Ivoire, a fait savoir le secrétaire exécutif adjoint du COMNAT-ALPC, Anzian Kouadja.


A l'ouverture des travaux, le préfet de la région de Gbêkê et du département de Bouaké, Konin Aka, représentant le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, a exprimé sa satisfaction pour la tenue de cet atelier qui vient à point nommé pour impliquer le corps préfectoral dans le processus de sécurisation des populations en ces temps où les coupeurs de route font parler d'eux sur les différents axes routiers du pays.


Cinq modules, à savoir ''Les enjeux et défis la problématique des ALPC en Côte d'Ivoire", "La sécurité communautaire : rôle des autorités préfectorales", "Observatoire sur la violence armée", "Opération de collectes : quelle contribution des autorités préfectorales" et "La sécurité physique des sites de stockage et système de gestion des armes et munitions'' sont prévus.

Selon Small Arms Survey, un centre de recherche basé à Genève (Suisse), les armes légères et de petits calibres font chaque année des centaines de milliers de victimes. Actuellement dans le monde, ce sont 640 millions d’ALPC qui sont en circulation, soit une arme pour dix personnes. Les deux tiers d’entre elles sont aux mains de civils.

nam/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires