Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4097 du 19/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Inhumation des corps des fausses communes : Le gouvernement accompagne les parents des victimes
Publié le vendredi 19 juillet 2013  |  Le Patriote


Justice:
© Abidjan.net par PRISCA
Justice: atelier de sensibilisation et d`information sur la politique sectorielle
Vendredi 19 juillet 2013. Palais de la justice d`Abidjan-Plateau. Un atelier de sensibilisation et d`information sur la politique sectorielle, se tient sous la Présidence du Garde des Sceau, Ministre de la Justice du Gnénéma Coulibaly.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le gouvernement ivoirien tient au respect de son engagement à accompagner les parents des personnes tuées lors de la crise postélectorale, dans l’organisation des funérailles dignes de ce nom. En effet, depuis le déclenchement en avril dernier de l’opération d’exhumation des corps dans les fausses communes disséminées à Yopougon, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, des Droits de l’homme et des Libertés publiques, Gnénéma Coulibaly, a dit au mon du gouvernement, toute la détermination des autorités étatiques à faire en sorte que les parents des corps retrouvés lèvent leur deuil dans la dignité.
Hier, il a donné sens à cette promesse en remettant en plus d’une enveloppe, les documents administratifs afférents à l’inhumation des corps. Les 13 premières familles bénéficiaires avaient le sourire à la Commission spéciale d’enquête. «Nous sommes là pour essayer dans la mesure du possible d’aider les familles éplorées à lever leur deuil. Le gouvernement s’est engagé à non seulement poursuivre les auteurs de faits qui ont entrainé votre douleur mais également à vous accompagner dans la mesure du possible à tourner la page.
Ce n’est pas la compensation de la douleur que vous ressentez. Nous voulons faire en sorte que nous puissiez non pas oublier mais pardonner ce qui est arrivé dans notre pays», a-t-indiqué le ministre. Avant de souligner aux victimes que la justice est déterminée à poursuivre les auteurs des tueries de la crise postélectorale.
«Le gouvernement vous exprime toute sa compassion. Nous ne ménagerons aucun effort pour que la justice qui doit être la sanction suprême du tort que vous avez subi suive son cours. Les enquêtes avancent bien et les efforts des magistrats vont nous permettre de mettre un terme définitif à vos douleurs par des décisions de justice», a rassuré le Garde des Sceaux.
Tout en précisant que la réparation à laquelle les victimes sont en droit de s’attendre viendra après les évaluations de la CDVR. «Je voudrais donc vous demander de faire un effort pour aller dans le sens du pardon, de la réconciliation nationale et de la paix pour l’avenir des générations futures de notre pays», a-t-il invité. Le procureur de la République Adou Christophe a, au nom de la justice, affirmé que tous les bourreaux des victimes seront retrouvés et punis à la hauteur de la douleur qu’ils ont causée. Il faut noter que cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs autorités judiciaires, de la CDVR et des institutions ivoiriennes.

Thiery Latt (Envoyé spécial)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires