Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4097 du 19/7/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Societe & Societe / Grève à la CNCE : Entre manipulation politique et revendication corporatiste
Publié le vendredi 19 juillet 2013  |  Le Patriote


Emploi
© Ministères par FNS
Emploi jeunes : Signature de convention entre le FNS et la CNCE
Mardi 27 mars 2012. Abidjan.Siège de la Caisse Nationale de Crédit et d`Epargne (CNCE). Les directeurs généraux Dogoh Franck Madou et Mamah Diabagaté signent une convention entre leurs institutions respectives, le Fonds National de Solidarité pour la promotion d`emploi jeunes (FNS) et la CNCE


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Depuis le 8 juillet dernier, le personnel de la Caisse nationale des caisses d'épargne a décidé de débrayer. Motif principal: augmentation de 100% du salaire des agents du fait du changement de statut de cette entreprise étatique.
En effet, l'ex-caisse d'épargne et de chèques postaux (CECP) a été transformée en banque après la crise post-électorale.
Ce qui implique normalement une amélioration du traitement des agents de l'entreprise. Seulement que, selon les nouveaux dirigeants, la boite a fait les frais de la crise post-électorale en étant le premier établissement financier en Côte d'Ivoire à être réquisitionné par l'ancien pouvoir des refondateurs avec tout les dégâts que cela comporte.
Selon des sources proches de la direction, c'est, en outre, une entreprise en souffrance qui essaye de se relever avec les efforts de la nouvelle direction. Et c'est dans ce conteste de reconstruction que les agents ont décidé de rentrer en grève pour exiger une augmentation de salaire. Les négociations engagées pour trouver un terrain d'entente ont buté, à en croire notre source, sur le refus catégorique des meneurs de la fronde d'accorder un temps à la direction pour étudier la question.
Au point qu'à l'intérieur de la Caisse nationale des caisses d'épargne, la thèse de la manipulation politique fait depuis son chemin. En effet, ceux qui conduisent la grève sont taxés d'être des proches de l'ancien directeur, Zahui Marcellin dont le militantisme au FPI était connu de tous.
Selon la direction, il s'agit donc de règlements politiques et non une grève à proprement dite. Car, souligne notre source, beaucoup d'efforts, notamment le renouvellement du parc informatique de toutes les agences et de certaines délégations régionales, la diversification du portefeuille produit et l'ouverture de plusieurs agences en ex-zone CNO, sont faits pour redonner vie à l'entreprise et surtout pour préserver les nombreux emplois. En tous cas, la grève déclenchée depuis le 8 juillet plombe les activités de la banque.

LO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires