Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

NTIC

Téléphonie mobile : 20,5 millions de cartes SIM actifs en Côte d’Ivoire
Publié le jeudi 1 aout 2013  |  AIP


Conférence
© Abidjan.net par DR
Conférence - Le Ministre Koné Bruno présente le bilan des activités de son ministère.
Jeudi 01 Août 2013 -Novotel : Le Ministre de la poste et des Tic, M. Bruno Koné, a animé une conférence de presse afin de présenter le bilan et les perpectives de son ministère.


 Vos outils




Abidjan – Le secteur de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire compte près de 20,5 millions de cartes SIM et de terminaux actifs à la date du 20 juillet 2013, d’après les derniers chiffres de l’opération d’identification des abonnés initié par l’Etat de Côte d’Ivoire.

« Les problématiques de sécurité de notre cyberespace ont été adressées avec détermination au cours des deux dernières années », a relevé le ministre de la Poste et des TIC, Bruno Koné, indiquant que l’identification de tous les utilisateurs des terminaux d’accès aux réseaux de télécommunication était le premier jalon.

Le ministre des PTIC qui faisait, jeudi, le point des activités de son département des 24 derniers mois, a précisé qu’en tenant compte des 20 à 30% des multi puces, l’on dénombre 16 millions de personnes abonnées.

Selon le ministre, la loi sur les transactions électroniques dont le commerce électronique, la loi sur la protection des données à caractère personnel, et la loi sur la cyber sécurité permettent d’assurer le développement du commerce et la création de valeurs, mais également de sécuriser aussi bien les réseaux, que la vie privée des personnes utilisatrices de services TIC.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette dernière loi, de nouveaux organes de gouvernance sectorielle, aux missions clairement conformes aux enjeux, ont été mis en place au cours du premier trimestre, à savoir l’ARTCI, l’ANSUT et l’AIGF, a souligné le ministre.

Bruno Koné a exprimé son optimisme de voir la Côte d’Ivoire monter, dans les 12 prochains mois, au rang des pays sûrs.

Il a, par ailleurs, révélé que des sanctions allant des amendes de cinq millions à 100 millions FCFA et des peines d’emprisonnement de deux ans à 20 ans sont requis pour les cyberdélinquants.

(Aip)
kkf/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires