Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Un atelier sur le projet national de recensement des exploitants agricoles
Publié le mardi 13 aout 2013  |  Ministères


Atelier
© Ministères par DR
Atelier sur le projet national de recensement des exploitants agricoles
Lundi 12 août 2013. Agboville. Plus de 80 experts ivoiriens issus des ministères techniques, de différentes structures spécialisées de l`Etat et de l`Organisation des Nations Unies pour l`Alimentation et l`Agriculture (Fao), réfléchissent sur un projet national de Recensement des exploitants et des exploitations agricoles.



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Agboville, Plus de 80 experts ivoiriens issus des ministères techniques, de différentes structures spécialisées de l’Etat et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (Fao), réfléchissent depuis ce lundi à Agboville, sur un projet national de Recensement des exploitants et des exploitations agricoles (Reea 2013).

Le projet devra permettre à la Côte d’Ivoire de disposer de statistiques fiables et complètes sur la nature et la structure des exploitations agricoles ainsi que sur les exploitants, a déclaré N’Golo Diarassouba, conseiller technique du ministre de l’Agriculture, à l’ouverture de l’atelier.

Il a indiqué que ces données de base sont utiles pour améliorer la gouvernance du secteur agricole, notamment l’aménagement et la gestion de l’espace rural, la professionnalisation des acteurs et leurs organisations.

Le séminaire national utilisateurs/producteurs des statistiques qui se tient à Agboville, s’inscrit comme l’une des activités essentielles de la phase préparatoire du Projet de Recensement des exploitants et des exploitations Agricoles.

Il crée un cadre permettant d’initier la concertation et renforcer le dialogue entre producteurs et utilisateurs de statistiques agricoles, de recenser les besoins essentiels et prioritaires et d’échanger sur leurs rôles et mandats dans la production des données agricoles afin d’adapter au mieux, l’offre et la demande en matière de statistiques agricoles.

N’Golo Diarrassouba a salué la Fao et l’Union Européenne, pour leurs appuis constants au ministère de l’Agriculture, l’amélioration des statistiques agricoles et surtout la mise œuvre du projet Reea 2013.

Selon le conseiller technique, le gouvernement ivoirien veut réaliser le recensement des exploitants agricoles et leurs exploitations, en vue de mieux caractériser le secteur agricole et de disposer des données fiables et actualisées, pour une meilleure planification des actions de développement, au lendemain, de la crise militaro-politique, qu’a connue ce pays de 1999 à 2011.

Le séminaire national prend fin mercredi, avec la restitution des travaux des quatre commissions qui auront à plancher sur neuf thèmes.

(AIP)
dd/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires