Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Le PDCI dénonce la politique de ‘’rattrapage’’ de son allié
Publié le dimanche 18 aout 2013  |  APA


Ouverture
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Ouverture des travaux du conclave de Yamoussoukro
Samedi 17 aout 2013. Yamoussoukro. Le président du PDCI, Henri Konan Bédié et les Secrétaires de sections du pays ont entamé les travaux du conclave à la fondation Felix Houphouët-Boigny.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) - Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique), a dénoncé, samedi à Yamoussoukro, la ‘’ politique de rattrapage’’ du président Alassane Ouattara, l’allié du Rassemblement des Houphouetistes pour la Paix et la Démocratie (RHDP, coalition au pouvoir).

Le communiqué final qui sanctionné les travaux du conclave des secrétaires généraux de section du PDCI de l'ex-président Henri Konan Bédié, a ‘'constaté avec amertume le manque de clarté et de lisibilité dans l'exécution des clauses de l'alliance, l'insuffisance de promotion des cadres du parti à des postes de responsabilité''.

Le plus vieux parti politique ivoirien, fondé en 1946, a, également, relevé '' l'inquiétude des militants face à l'arrogance et à la violence entrainant mort d'hommes entre alliés'', poursuit le texte qui dénonce, en outre, ‘la mise en chômage des cadres du parti par leur remplacement systématique'' du fait de ‘'la politique du rattrapage''.

Interrogé sur le nombre élevé des cadres appartenant à son groupe ethnique promus aux hautes fonctions de l'Etat, le président Ouattara avait déclaré à Paris, en juillet 2011, qu'il ‘' rattrapait le tort fait par les différents pouvoirs aux cadres originaires du nord''.

Par ailleurs, le Pdci-Rda a constaté "la lenteur du processus de réconciliation nationale" après la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait 3000 morts suite au refus de Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, vainqueur de l'élection présidentielle de novembre 2010.

Le parti crée par feu Félix Houphouët-Boigny, premier président de Côte d'Ivoire (1960-1993) a demandé la clarification des modalités ‘' d'exécution des clauses de l'alliance pour en accroître la lisibilité'' et la promotion ‘'équilibrée et équitable'' des cadres issus de l'alliance en mettant fin à la ‘'politique dite de rattrapage''.

Concernant la vie de la Nation rythmée en ce moment par le débat sur le foncier rural et la nationalité, le Pdci-Rda a recommandé la mise en œuvre ‘' des mesures d'application allégées de la loi sur le foncier rural de 1998'' pour permettre aux communautés villageoises de s'y conformer et une large ‘'concertation et explication'' sur la question de la nationalité.

En outre, le Pdci a appelé à ‘' indemniser les victimes des crises socio politiques et de guerre de 1999, 2002 et 2010 ‘' et une mise en œuvre de ‘'mesures vigoureuses pour améliorer la sécurité, lutter efficacement contre la cherté de la vie''.

Le Pdci-Rda qui prépare son douzième congrès ordinaire, prévu pour du 3 au 5 octobre, a convié les secrétaires généraux de section à un conclave au terme duquel, le président Bédié a déclaré sa candidature pour sa succession à la présidence de son parti.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires