Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2848 du 20/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Phénomène des coupeurs de route / Paul Koffi Koffi met en garde : ‘‘Ils ne vont plus dormir car ils troublent le sommeil des citoyens’’
Publié le mardi 20 aout 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Formation
© Abidjan.net par PRISCA
Formation militaire: sortie de la 27ème promotion de militaires à Akouédo, baptisé promotion Roger N`Guessan en présence du ministre délégué à la défense Paul Koffi Koffi et de plusieurs personnalités
Vendredi 10 mai 2013. Akouédo


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Paul Koffi Koffi, ministre auprès du président de la République chargé de la Défense a achevé une visite de terrain hier lundi dans la région du Gbèkê. Sakassou et Béoumi. Selon Paul Koffi Koffi, du fait de la particularité de chaque localité, il entame ces différentes visites pour s’enquérir de la situation sécuritaire en vue d’y apporter les corrections qu’il faut. La ceinture de la zone de Yamoussoukro à Béoumi en passant par Tiébissou et Sakassou est réputée dangereuse à cause de l’insécurité qui y règne selon des sources sécuritaires. Cela est dû au fait que c’est une zone productrice de cultures vivrières. Mais les coupeurs de route qui y sévissent ne sauraient avoir raison de l’Etat, a dit Paul Koffi Koffi. "Les coupeurs de route ne vont plus dormir car ils troublent le sommeil des citoyens. C’est inadmissible que des personnes défient l’Etat à ce point’’, a-t-il tapé du poing sur la table. Revenant au bilan de ses précédentes tournées, Paul Koffi Koffi les trouve "satisfaisantes". "Après nos différents passages, il y a eu l’arrestation de coupeurs de routes, une soixantaine au total. Certains ont même été condamnés à 20 ans de réclusion, notamment ceux qui ont tiré sur un car sur l’axe Bouaké-Djébonoua", a souligné le ministre. Mais pour Paul Koffi Koffi, ces résultats n’auraient pu être atteints sans la collaboration des populations, qu’il appelle à la "dénonciation" des éléments suspects dans leurs localités. "Les coupeurs de route sont des personnes qui cohabitent avec vous et qui ont une intelligence négative", révèle le ministre. Qui a aussi fustigé une communauté de la Cedeao dans la recrudescence du phénomène des coupeurs de route, notamment les peulhs qui sont de plus en plus appréhendés dans les opérations des forces de sécurité. Pour lui, loin d’être une stigmatisation d’une communauté vivant en "parfaite harmonie" avec les ivoiriens, c’est une ‘’alerte avant des situations regrettables". C’est pourquoi de concert avec les autorités de leurs pays d’origine, les autorités ivoiriennes entendent régler ce nouveau phénomène.

FO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires