Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

La cohésion sociale est la "clé" de la paix en Côte d’Ivoire (ONU)
Publié le mardi 20 aout 2013  |  Xinhua


Ndolamb
© Autre presse par DR
Ndolamb Ngokwey le représentant spécial adjoint de l`ONU en Côte d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN -- Le Coordonnateur humanitaire du Système des Nations unies en Côte d’Ivoire, Ndolamb Ngokwey, a affirmé lundi à Abidjan que la cohésion sociale est la "clé" de la paix dans le pays après une décennie de crise militaro-politique ponctuée par les affrontements post-électoraux qui ont fait au moins 3 000 morts en 2010-2011.

"Après une décennie de crise et de fracture sociale, la cohésion sociale est la clé et le moteur qui permettra de déclencher une nouvelle dynamique pour restaurer la confiance, la réconciliation et la paix", a déclaré Ndolamb Ngokwey à l’occasion de la célébration nationale de la Journée mondiale de l’aide humanitaire.

En Côte d’Ivoire, la Journée a été placée sous le thème "le monde a besoin de plus de cohésion sociale".

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), la situation humanitaire s’est améliorée depuis la crise post-électorale de 2010-2011, qui a provoqué l’exil de près de 250 000 personnes dans les pays voisins au plus fort de la crise.

"91% des déplacés internes et 70% des réfugiés ivoiriens sont rentrés chez eux", indique l’OCHA qui ajoute que les conséquences de la crise se font toutefois encore sentir en matière de malnutrition, de sécurité alimentaire, de protection et d’accès aux services sociaux de base.

En Côte d’Ivoire, la célébration a été marquée par des rencontres des organisations de la communauté humanitaire avec le public à Abidjan et à Duékoué (ouest), mais également par une Journée portes-ouvertes dans les deux localités ainsi qu’un tournoi de football et un jeu-concours à Duékoué.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire est célébrée le 19 août de chaque année. Elle a été instituée par les Nations unies pour commémorer l’attentat contre le siège de l’ONU à Bagdad en 2003, et pour "rendre hommage à ceux qui, parfois au péril de leur vie, viennent en aide aux plus vulnérables".

Le Coordonnateur humanitaire, Ndolamb Ngokwey, a par ailleurs délivré le message du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui insiste sur la nécessité pour les peuples et les pays d’"œuvrer de concert à la cause commune de la paix, de la justice, de la dignité et du développement à une époque où les problèmes sont mondiaux".

Pour 2013, ce sont plus de 70 millions de personnes dans le monde qui ont besoin de l’aide des agences humanitaires.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires