Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

A N : Adoption en commission d’un traité d’interconnexion électrique
Publié le mardi 20 aout 2013  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les députés membres de la commission des relations extérieures de l’Assemblée nationale ivoirienne ont adopté à l’unanimité, dans la nuit de lundi, un projet de loi autorisant le président de la République à ratifier le traité pour la construction, l’exploitation et le développement de la ligne d’interconnexion électrique entre les Etats de l’Union du fleuve Mano, la Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée.

Ce projet de loi, présenté aux parlementaires par le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Charles Diby Koffi, a bénéficié de l’adhésion de tous les groupes parlementaires.
Prévoyant une ligne de haute tension de 1954 km qui va traverser les pays concernés, le projet va permettre d’aider ces Etats à faire une "mutualisation de leurs efforts" en matière d’énergie.

"L’objectif de ce traité est de produire de l’énergie en grande quantité et moins chère, pour rendre notre économie compétitive", a expliqué M. Diby, précisant que ce type de projet "ne souffre pas de sous-financement, parce que permettant un retour sur investissement". "Certaines villes du pays seront servies (en électricité à travers ce projet), mais l’Ouest de la Côte d’Ivoire sera servi immédiatement", a-t-il ajouté.

La Côte d’Ivoire sera le dernier pays à ratifier ce traité parmi les Etats concernés. Les textes prévoient que la mise en application du traité peut commencer trente jours après sa ratification par le dernier pays.

kkp/tm

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires