Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2438 du 20/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Après le conclave de Yamoussoukro KKB conteste les décisions arrêtées
Publié le mercredi 21 aout 2013  |  Nord-Sud


PDCI-RDA:
© Partis Politiques par DR
PDCI-RDA: KKB rencontre le Grand conseil
Mardi 20 Août 2013 au siège du Conseil Politique des Jeunes ( CPJ) aux Deux-Plateaux. KKB (au micro) a eu une séance d`échanges avec le Grand conseil de son parti, le PDCI-RDA.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Kouadio Konan Bertin, KKB, ne reconnaît pas la décision des secrétaires généraux de sections de maintenir Henri Konan Bédié aux commandes de leur parti. Au terme d’une rencontre hier, aux Deux-Plateaux, avec la Coordination nationale des membres du Grand conseil du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), il l’a clairement exprimé aux journalistes. « Ce que les délégations des secrétaires généraux du Pdci ont déclaré est nul et nul effet. Elles ne représentent pas la majorité », a-t-il asséné. Le président de la Jpdci a ensuite estimé que malgré le soutien des «conclavistes» au patron du Pdci, celui-ci « ne peut s’amuser à l’accepter ». Car, « Bédié, a-t-il justifié, est un juriste, il sait que les choses doivent se dérouler selon les textes, comme la loi lui a permis de succéder au président Houphouët-Boigny en 1993…». Par ailleurs, il a relevé que les propos des secrétaires généraux dans la capitale politique ivoirienne, le samedi 17 août 2013, ont montré qu’«il n’est pas un soldat perdu». Le député de Port-Bouët s’est réjoui de la réunion qu’il a eue avec les membres du Grand conseil conduits par son président, le député de Koumassi, Claude Emolo. « Je suis en campagne et si les membres du Grand conseil viennent me rencontrer, c’est normal. Ils le feront certainement pour les autres. Nous avons eu des échanges cordiaux. Le Pdci est un parti de tolérance et de dialogue. Il ne pouvait en être autrement », a-t-il soutenu. M. Emolo a, lui, souligné la bonne ambiance qui a prévalu, lors du huit clos avec le challenger de Bédié. « Nous sommes venus rencontrer KKB dans la perspective des futures assises du Pdci. Nous voulons dégager l’horizon pour un Congrès apaisé », a-t-il expliqué aux journalistes.

Parfait Tadjau

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires