Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Lancement du projet Yaanovel à Yamoussoukro : le discours du premier ministre Kablan Duncan
Publié le jeudi 22 aout 2013  |  Ministères


Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de lancement du projet YAANOVEL par le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan - Ministères
Jeudi 22 août 2013. Yamoussoukro. Cérémonie de lancement du projet YAANOVEL en présence du premier ministre Kablan Duncan (photo) et le Ministre Sangafowa Coulibaly. Dossier=1950 et Gallérie=4104



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

• Monsieur le Ministre de l’Agriculture ;

• Monsieur le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro ;

• Monsieur le Préfet de la Région du Bélier, Préfet du Département de Yamoussoukro ;

• Mesdames et Messieurs les autorités préfectorales du District Autonome de Yamoussoukro et de la Région du Bélier

• Monsieur le Maire de la Commune de Yamoussoukro ;

• Mesdames et Messieurs les élus de la Région du Bélier ;

• Monsieur le Directeur Général de YAANOVEL ;

• Mesdames et Messieurs les autorités religieuses du District autonome de Yamoussoukro et de la Région du Bélier ;

• Distingués chefs traditionnels du District Autonome de Yamoussoukro et de la Région du Bélier

• Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,

• Mesdames et Messieurs les producteurs,

• Mesdames et Messieurs les journalistes ;

• Mesdames et Messieurs,

La cérémonie qui nous rassemble ici, à Subiakro, dans le District autonome de Yamoussoukro revêt une importance capitale à la fois pour le Gouvernement que pour les populations locales.

En effet, elle s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale de lutte pour la sécurité alimentaire et notamment, elle trouve un ancrage assez harmonieux avec le Programme National d’Investissement Agricole (PNIA), en général, et avec la Stratégie Nationale de Développement de la filière Riz (SNDR) en particulier. L’objectif visé par le PNIA et la SNDR est de permettre à l’agriculture ivoirienne de jouer effectivement et efficacement son rôle dans l’alimentation de la population, la réduction de la pauvreté et la croissance économique.


Vous me permettrez de saisir l’opportunité de cette cérémonie pour réitérer l’engagement du Gouvernement à soutenir les projets agricoles portés par le secteur privé.

En guise de rappel, je veux préciser que le PNIA va permettre de mobiliser plus de 2040 milliards de F CFA d’ici à 2016, au profit du secteur agricole. Des conclusions de la table ronde du PNIA, 60% de cet investissement proviennent du secteur privé contre 40 % pour l’Etat. A cet effet, l’action du Gouvernement vise à encourager l’initiative privée, tant nationale qu’internationale, en créant un environnement favorable à l’investissement.

La cérémonie d’aujourd’hui, qui a vu la signature d’un accord-cadre et d’un Mémorandum d’Entente, est donc une réponse à ces engagements.
Nous nous félicitons de cet aboutissement car le projet YAANOVEL est un modèle de Partenariat Public Privé (PPP) parfaitement aligné sur la Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture (SNDR).

C’est pourquoi, je me réjouis particulièrement de présider cette cérémonie, dont l’objectif majeur est d’apporter une réponse à plusieurs préoccupations à la fois. Il s’agit ainsi, pour les initiateurs du projet, de développer des stratégies innovantes en vue de la prise en charge de trois problématiques sur les trois composantes du projet, à savoir :

➢ Améliorer la qualité et la productivité du café et du cacao ;
➢ Promouvoir la pisciculture dans la région du bélier ;
➢ Et Améliorer la qualité et la productivité du riz.

Il vise donc à apporter des solutions durables et concrètes au secteur agricole et aux populations paysannes de la Région du Bélier et du District autonome de Yamoussoukro, en se positionnant comme un modèle de projet intégré de référence.

Ce faisant, le Projet Yaanovel prend en compte les divers maillons du cycle du produit, depuis la production de semences à haut rendement jusqu’à la commercialisation, en passant par la mécanisation et le renforcement des capacités des producteurs.


Le projet cible également, la professionnalisation des coopératives par le renforcement de leurs capacités managériales et l’utilisation adéquate des produits phytosanitaires et des engrais.

Je voudrais donc saluer ici tous les acteurs de la réussite de ce projet d’envergure qui vise à densifier le tissu économique de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro, par la création d’activités de développement local.

Je voudrais, en premier lieu et en particulier, féliciter Monsieur le Ministre de l’Agriculture pour l’excellente conduite de ce processus ayant conduit à l’organisation de cette cérémonie. Je salue sa détermination à redonner les lettres de noblesse à l’agriculture en tant que l’un des grands leviers de notre économie.

Vous me permettrez également de saluer et féliciter chaleureusement, à la fois le Directeur du groupe Novel, mais également le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro, Monsieur Augustin THIAM-HOUPHOUET.
Ce sont les principaux acteurs et promoteurs de ce bel exemple de coopération qui s’inscrit bien dans le partenariat public-privé que nous encourageons vivement.

Je voudrais, adresser mes sincères et vifs encouragements aux responsables du Groupe NOVEL, société de négoce international basée à Genève. En effet, depuis l’inscription du projet YAANOVEL à la table ronde du PNIA en septembre 2012, ceux-ci n’ont cessé de travailler de façon assidue avec l’ONDR pour la finalisation du volet relatif à la riziculture et le Conseil du Café-Cacao pour le volet concernant la culture du café et du cacao.

• Mesdames et Messieurs,

Il me semble important de réaffirmer que le projet dont nous procédons aujourd’hui au lancement est un projet qui cadre bien avec l’ambition de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA de transformer durablement le niveau et le cadre de vie de nos concitoyens.
En effet, sa volonté de faire de notre pays, un pays émergent à l’horizon 2020 intègre la nécessité de développer, conformément au Plan National de Développement (PND 2012-2015), des stratégies qui offrent à notre agriculture des repères fiables et les moyens de s’inscrire tant dans la compétitivité que dans la modernité. Ce plan, rappelons-le, vise notamment à réduire de moitié le taux de pauvreté d’ici 2015.

En même temps, les actions menées doivent aider à résorber le chômage, lutter contre la pauvreté, notamment au niveau des jeunes et en milieu rural et agir significativement sur le coût de la vie, en réduisant la hausse des prix des denrées de première nécessité.

Nos populations, ont, en effet, besoin à la fois de manger à leur faim, de rompre avec le cycle de la pauvreté et d’améliorer leur niveau de vie. Le présent projet qui entend Créer plus de 14.000 emplois directs et indirects sur les volets riz et café-cacao est donc à saluer et à encourager.

Je veux donc insister, sur la place éminemment importante de ce projet.

• Monsieur le Directeur du groupe NOVEL ;

• Monsieur le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro ;

En initiant la conception et la réalisation de ce projet, vous prenez un pari sur l’avenir des populations de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro. Il s’agit en effet d’un projet d’un coût global de 205 millions de $, soit environ 103 milliards de FCFA. Il permettra à terme, pour l’ensemble du projet de réaliser les objectifs suivants :

➢ réhabiliter 15.000 ha de plantations de café et de cacao pour une production de 15.000 tonnes dans une première phase d’ici la campagne 2015-2016 sur la base de 1 t/ha de plants certifiés à haut rendement ;

➢ produire 10 millions de plants de café-cacao pour accompagner la première phase du projet ;

➢ produire environ 12.000 tonnes de poissons en régie dans les 97 ha de lacs et surfaces inondables de Toumbokro et les retenues d’eau des autres périmètres hydroagricoles de la Région du Bélier.

S’agissant tout particulièrement du volet rizicole du projet pour lequel nous sommes rassemblés ici aujourd’hui, votre projet offre des perspectives heureuses.

En effet, vous avez prévu de produire dans un premier temps au moins 1.200 tonnes de semences sélectionnées de riz chaque année avec augmentation progressive pour satisfaire les besoins de la région, voire au-delà.

Je relève avec satisfaction que le projet vise à terme, au moins 400.000 tonnes de riz blanc labellisé chaque année sur toute l’étendue de la région du Bélier, du District autonome de Yamoussoukro et au-delà ;

Mesdames et Messieurs,

Au regard de tout ce qui précède, vous comprenez pourquoi le Premier Ministre que je suis est tout heureux de participer à cette cérémonie, qui, j’en suis persuadé, apportera de la joie, du bonheur et de la prospérité au sein des populations locales.

Je reste persuadé que la dynamique enclenchée ici, aujourd’hui, contribuera à rassurer tous les autres investisseurs privés, notamment ceux du secteur agricole sur la ferme volonté du Gouvernement à respecter tous ses engagements.

Je puis le dire, cette cérémonie ne sera pas la dernière de ce genre. En effet, après la cérémonie d’aujourd’hui, nous irons, très prochainement, en septembre 2013, à Prikro pour le lancement d’un projet intégré d’hévéaculture et de cultures vivrières.

Avant la fin de l’année, nous procéderons ainsi au lancement de plusieurs projets du secteur privé dans le domaine agricole dans d’autres régions de la Côte d’Ivoire.

Avant de terminer mes propos, je voudrais insister sur la nécessité pour tous les acteurs locaux du développement, à savoir les élus locaux, les autorités administratives, les coopératives de développement, mais surtout les populations et les bénéficiaires directs du projet à s’engager résolument dans la mise en œuvre et le bon déroulement du projet. La réussite de ce projet dépendra, en effet, de l’intérêt que vous lui accorderez et de votre implication réelle.

Pour ce que je viens de voir sur le terrain, je ne doute pas de l’engagement de tous à œuvrer pour ce succès et je salue surtout le courage et la détermination de tous les producteurs.

Enfin, je voudrais renouveler mes sentiments de satisfaction et de remerciement au Groupe NOVEL, à son partenaire local, le District Autonome de Yamoussoukro, en formant le vœu que d’autres partenaires privés s’en imprègnent et suivent cet exemple pour le bonheur de nos concitoyens.

C’est sur ces mots de remerciement que je déclare officiellement lancées les activités du projet YAANOVEL.


Je vous remercie de votre aimable attention.



LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires