Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Mali: fin de stage de 25 officiers et personnels civils de 10 pays africains, en matière de soutien à la paix
Publié le samedi 24 aout 2013  |  Xinhua




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

BAMAKO - Vingt-cinq officiers et personnels civils de dix pays africains ont bouclé vendredi à Bamako, la capitale malienne, un stage de deux semaines en matière de maintien de la paix, a-t-on appris ce jour.

Ce stage deux semaines avait ''but pour de donner aux stagiaires la compétence et les outils nécessaires pour planifier, conduire et coordonner des actions ACM (action civilo-militaire) dans un environnement multidimensionnel d'une mission de soutien à la paix'', a expliqué le directeur dudit stage, Oumar Maïga, ajoutant que celui-ci était ''destiné à 25 officiers et acteurs civils venus de 10 pays africains''.

Il s'agit Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, des Comores, de la République du Congo, de la Côte d'Ivoire, de la République de Guinée, de la République démocratique du Congo, de l'Ile Maurice et du Mali, a laissé entendre le directeur du stage, tenu du 12 au 23 août.

Par ailleurs, M. Maïga a souligné : ''De nos jours, dans toutes les missions multidimensionnelles de paix des Nations Unies, la coordination civil-militaire (CIMIC) est devenue une fonction essentielle, en ce sens qu'elle représente l'interface entre la composante militaire et les composantes civiles, ainsi que les interfaces prévalant entre toutes les autres parties prenantes évoluant au sein du secteur d'opération de paix''.

Le directeur du stage dit avoir la ''certitude que les stagiaires sont bien préparés à assumer la fonction d'ACM (action civilo-militaire) dans n'importe laquelle des différentes missions de paix en cours dans notre continent'' et ''espère leur rapide déploiement dans une mission de soutien à la paix''.

A noter que depuis le 1er juillet dernier, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) est officiellement fonctionnelle. On se rappelle, c'est la branche ACM de la MINUSMA qui a réalisé la réhabilitation du marché de Gao, une des trois régions du nord du pays qui ont été occupées par les groupes rebelles islamistes terroristes.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires