Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Gagnoa/ 8 jours après la promesse de Guillaume Soro: Les premières pierres de l’école de Gnangbodougnoa, le préau de Gnaliépa et l’appatam de Tchédjelet posées
Publié le lundi 26 aout 2013  |  Partis Politiques


Une
© Partis Politiques par DR
Une semaine après le passage du Président Guillaume Soro à Gagnoa : l`honorable Trazéré Célestine traduit les promesses en actes
Samedi 24 août 2013. Gagnoa. Comme promis lors de la visite du Président Soro dans la région du Gôh du 15 au 17 août 2013, le premier coup de pioche des travaux de construction d’une école primaire à Gnangbodougnoa, d’un appâtam à Tchédjelet et la réhabilitation du préau de Gnaliépa (village de la mère de l’ex-président Laurent Gbagbo) a été donné par la Députée d’Issia, l’honorable Trazéré Olibé Célestine, par ailleurs Vice-présidente de l’Assemblée Nationale.



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Président de la deuxième institution de la République, Guillaume Soro a promis lors de sa visite dans la région du Gôh du 15 au 17 août 2013 la construction d’une école primaire à Gnangbodougnoa et d’un appâtam à Tchédjelet ainsi que la réhabilitation du préau de Gnaliépa (village de la mère de l’ex-président Laurent Gbagbo). Le premier coup de pioche des travaux desdites infrastructures de base a été donné le samedi 24 août 2013 en son nom par la Députée d’Issia, l’honorable Trazéré Olibé Célestine, par ailleurs Vice-présidente de l’Assemblée Nationale.

« Ce qui pouvait apparaitre comme une simple promesse de plus sans suite à laquelle les hommes politiques ont habitué les populations à leurs différents passages, n’en est pas une. Avec la délégation de ce jour conduite par notre fille Tazeré qui est venue pour lancer officiellement les travaux, la reconstruction du préau de la chefferie de Gnaliépa est désormais une réalité. Et je voudrais, solennellement, du fond du cœur, remercier le président Guillaume Soro pour le respect de la parole donnée». Ainsi, s’est exprimé le Chef Dali André Moloko. Entouré de villageois visiblement heureux du don de la deuxième personnalité de l’Etat, le Chef Moloko a salué ce geste d’un coût estimatif de 7.400.000 F Cfa, qui, précisera, la chef de délégation parlementaire l’honorable Trazéré, participe du rapprochement prôné par le donateur pour aider à régler les problèmes. «Le président Guillaume Soro est dans une dynamique de cohésion sociale, de rapprochement pour aider à trouver des solutions aux problèmes de toutes les populations ivoiriennes dont il défend les intérêts, puisque le Député qu’il est, a un mandat national», a-t-elle clarifié. Bien avant, à l’étape de Gnangbodougnoa, où elle a procédé au lancement des travaux de l’école primaire Guillaume Soro d’un coût de treize (13) millions F Cfa, la vice-présidente Trazéré qui avait à ses côtés des pairs députés Abel Djohoré et Dougrou et des membres du cabinet du président de l’Assemblée nationale, dont entre autres, le Chef de cabinet Ouattara Toh Marc et Touré Moussa, Conseiller spécial chargé de la communication, a signifié que le donateur entend ainsi vulgariser la politique centrée sur la prise en compte des préoccupations des populations. «En réponse aux préoccupations qui lui avaient été signifiées lors de son passage, le président Guillaume Soro avait pris des engagements. La mission que je conduis ce jour, en son nom, vient justement donner une suite concrète aux promesses qu’il a eu à faire. En homme d’Etat responsable, il entend ainsi matérialiser son engagement à améliorer le quotidien des populations de cette grande région, où pendant dix ans, au désarroi des populations, aucune infrastructure majeure de développement n’a été réalisée. D’autre part, il pose les jalons de la politique du concret dont il se fait le promoteur dans notre pays où une classe politique nostalgique du discours flatteur et harangueur, a pignon sur rue. Avec le président Guillaume Soro, c’est le concret et non le discours creux. Nous ne sommes pas dans le verbiage creux, dans la manipulation et l’intoxication des masses sans se préoccuper de leur bien-être», a-t-elle précisé. A l’étape de Tchédjelet, village du Chef central de Gagnoa, la représentante du président Guillaume Soro s’est particulièrement réjouie du positionnement des chefs coutumiers sur le front de la réconciliation nationale et du développement local. «Quand les temps tanguent, quand un peuple est dans la détresse, il appartient à son chef de lui trouver la voie du salut. C’est à vous qu’il revient d’aider les populations à sortir de la logique de la haine, de la rancœur, surtout de la politique politicienne qui a fait tant de mal à notre pays. C’est ce que vous avez compris. Et le président Guillaume Soro fera tout pour ne pas que vous ayez honte», a-t-elle rassuré. Avant de poser la première pierre de l’appatam de Tchédjelet. Ouvrage d’un coût de 1.300.000 F Cfa. Au nom de ses pairs chefs traditionnels de Gagnoa, le chef Gbizié Lambert a remercié le donateur pour le respect de la parole donnée qui, rehausse l’image de la chefferie locale et l’a exhorté à peser de tout son poids pour obtenir du Président de la République une visite d’Etat dans la région du Gôh.

Edgard Kouassi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires