Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

Cérémonie
© Partis Politiques par DR

Cérémonie
© Partis Politiques par DR




 Autres articles

Comment

Politique

Côte d’Ivoire-Guibéroua : les chefs traditionnels s’invitent dans le débat du développement à l’investiture du nouveau maire PDCI, Ziallo Blé Daniel
Publié le mardi 27 aout 2013  |  Partis Politiques


Cérémonie
© Partis Politiques par DR
Cérémonie d’investiture du maire de Guibéroua
Dimanche 25 août 2013, Guiberoua. La cérémonie d’investiture officielle du nouveau maire de la commune Ziallo Blé Daniel a eu lieu en présence de Maurice Kacou Guikahué, représentant le président du Conseil économique et social, le parrain.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Elu maire de la commune de Guibéroua (département de Gagnoa, région du Goh) sous la bannière du PDCI-RDA, le 21 avril dernier, Ziallo Blé Daniel a été investi, le dimanche 25 août dernier. La cérémonie d’investiture organisée sous l’onction des chefs de terre a été placée sous le haut patronage du Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, sous le parrainage de Marcel Zadi Kessy, président du Conseil économique et social, par ailleurs vice-président du PDCI-RDA et sous la présidence de Robert Beugré Mambé, gouverneur du District d’Abidjan. Elle s’est déroulée avec des allocutions et des intermèdes de prestations artistiques.
Après la libation faite par le chef de terre, Doza Pascal, pour "confier ce rassemblement festif au Bon Dieu et aux ancêtres", le président du comité d’organisation, Yoboué Wassa a souhaité la bienvenue aux personnalités présentes et aux invités. A sa suite, c’est Chiffy Dizoé Bro Robert, chef central de Guibéroua et vice-président de la chefferie régionale du Goh, qui s’est adressé à la population et aux personnalités au nom des gardiens de la tradition Bété. Après le traditionnel "MISSRE" qui veut dire bienvenue à Guibéroua, le porte-parole des chefs coutumiers s’est adressé au nouveau maire élu sous la bannière du PDCI-RDA. "Le monde appartient aux hommes courageux qui ont fait de la patience leur chemin d’or. Monsieur le maire, Ziallo Blé Daniel, vous faites partie de ces hommes, car vous êtes courageux et patient. Depuis plus de 20 ans, vous avez lutté avec obstination pour vous hisser à la place où vous êtes aujourd’hui, malgré de nombreux obstacles dressés sur votre chemin. Les populations me chargent de vous dire que c’est maintenant que le plus dur commence. Vous portez désormais le canari dont vous avez hérité. Quoiqu’il en soit, vous devez faire en sorte de relever le défi, vous devez le remplir jusqu’à ce qu’il déborde et tire Guibéroua de sa léthargie chronique dans laquelle notre ville se trouve depuis plus de 20 ans. Et nous vous savons capable de relever le défi du développement", a dit Chiffy Dizoé. A l’endroit de tous les cadres et autres adversaires du candidat Ziallo, le chef central de Guibéroua n’a pas manqué d’adresse. "Vous avez tous effectué une course. L’équipe de Ziallo Blé Daniel, votre frère et ami, est arrivée en tête. Ne regardez plus dans le rétroviseur. Je vous demande de vous unir autour du maire fraîchement élu pour lutter ensemble contre notre ennemi commun, c’est-à-dire la pauvreté pour le développement harmonieux de notre chère comme, la ville de Guibéroua. Vous devez le soutenir en venant nombreux aux réunions du Conseil municipal afin que le maire, avec vos propositions éclairées, nous serve avec efficacité", a-t-il conclu tout en remerciant les autorités administratives et politiques présentes.
Après quoi, le nouveau maire, Ziallo Blé Daniel, a pris l’engagement de guérir Guibéroua de sa léthargie en matière de développement. "Au moment où nous prenons en charge la gestion de Guibéroua, nous avons hérité de nos prédécesseurs, une situation que vous connaissez beaucoup plus que nous. En effet, depuis l’érection de Guibéroua en chef-lieu de Commune en 1985, malgré les actes posés çà et là par nos prédécesseurs, rien n’a bougé. Guibéroua ne fait que s’enfoncer dans la léthargie, elle est d’ailleurs devenue une cité quelconque alors que les villes de son âge sont aujourd’hui chefs-lieux de département. Guibéroua a donc besoin d’une thérapie profonde pour rattraper le retard accusé depuis des décennies. Notre ville a besoin de changement et vous population de cette mémorable cité avez aussi besoin de changement. C’est pourquoi vous nous avez accordé vos suffrages", a dit le nouveau maire avant de promettre, la main sur le cœur, qu’il fera tout pour relever le défi du développement. "L’équipe municipale que j’ai l’honneur de conduire est prête à apporter ce changement notable (…) avec l’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations (…) la réhabilitation et la construction des infrastructures socio-économiques. Nous n’oublions pas de mener à terme les démarches entamées par nos soins afin que Guibéroua soit érigée en chef-lieu de département", a-t-il promis.
Dès lors, ses attributs de maire symbolisés par la ceinture aux couleurs nationales (Orange-Blanc-Vert) lui a été remis par le sous-préfet de Dignago au nom du Préfet de Région, Préfet du département de Gagnoa, N’zi Kangah Rémi, et du Président de la République, premier magistrat de Côte d’Ivoire. Puis, Ziallo Blé Daniel a été installé dans son nouveau fauteuil de maire de Guibéroua par le représentant du parrain, Pr Maurice Kakou Guikahué, et le chef central, Dizoé Bro Robert.
Pour le président du Conseil régional du Goh, Joachim Djédjé Bagnon : "Nous devons nous révolter contre la pauvreté. C’est la seule et vraie révolte qui mérite d’être menée. Evitons la politique politicienne qui nuit gravement au développement de nos cités", a-t-il conseillé.
Mettant fin à la cérémonie d’investiture du nouveau maire de Guibéroua, Pr Maurice Kakou Guikahué, a transmis le message du parrain, Marcel Zadi Kessy qui recevra, dès son retour de Paris, les deux maires dont il a parrainé les investitures et qui Bagrou Goli Jean-Simon de Diégonéfla et Ziallo Blé Daniel de Guibéroua. Il a en son nom personnel conseillé le nouvel élu. "Ressemblez à votre parrain, le président du Conseil économique et social, Marcel Zadi Kessy, et conduisez vous en véritables agent de développement économique et social. Comportez vous désormais en pères de toutes et chacune des familles vivant sous votre gestion communale. Parce que le changement que vous promettez commence dans chaque famille. Rendez donc visite à chaque famille pour déceler ses besoins particuliers et la mettre sur la voie du changement en faisant comme les chinois qui préfèrent apprendre à pêcher à chaque famille au lieu de leur distribuer du poisson. Mettez donc chaque famille, dans toute sa composante (jeune, femme et vieux), au travail. Car c’est la seule clé qui ouvre la porte du vrai changement", a conseillé Maurice Kakou Guikahué.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires