Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4128 du 28/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Diplomatie

Réconciliation nationale : Avant sont départ : Phillip Carter III hier à Yopougon: “Je suis optimiste pour la Côte d’Ivoire”
Publié le mercredi 28 aout 2013  |  Le Patriote


Diplomatie:
© Abidjan.net par Atapointe
Diplomatie: Phillipe Carter III fait ses adieux à Charles Diby Koffi
Lundi 26 Août 2013. Abidjan, Plateau. Le ministre d`Etat, ministre des affaires étrangères Charles Diby Koffi a organisé un dîner en l`honneur de SEM Phillipe Carter III, Ancien ambassadeur des USA en fin de mission en Côte d`Ivoire.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

En fin de mission diplomatique, l’ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire, Phillip Carter III, s’est envolé hier pour son pays. Ses valises en main pour le départ définitif des bords de la lagune Ebrié, le diplomate a fait, hier, sa dernière apparition publique dans la plus grande commune de la Côte d’Ivoire, Yopougon où il a inauguré la première bibliothèque municipale de la plus grande commune du pays. L’ancien patron de la diplomatie américaine en Côte d’Ivoire a profité de l’occasion pour exprimer son optimiste quant à l’avenir du pays qu’il quitte et pour la stabilité duquel il a consacré d’énormes efforts. En effet, la Côte d’Ivoire, pour lui, est sur le bon chemin pour réussir la réconciliation nationale et renforcer sa cohésion sociale, indispensable au développement et à la prospérité. «Je suis optimiste au moment où je quitte la Côte d’Ivoire. Le pays a fait beaucoup en deux ans après la crise postélectorale. Mais il reste encore beaucoup à faire. Elle a la chance d’avoir une expérience en matière de réconciliation nationale. Maintenant, il faut approfondir cette expérience. C’est une question d’efforts et de bonne volonté des tous les Ivoiriens. La classe politique, la société civile, les ONG et l’ensemble du peuple doivent s’inscrire dans la dynamique de réconciliation et de paix pour l’avenir de la Côte d’Ivoire», a-t-il recommandé. Avant d’estimer que le pays a tous les atouts pour réussir ce pari de la restaurer la paix, de l’unité nationale pour reconquérir sa place dans le concert des nations et surtout d’avoir son lustre d’antan dans la sous-région ouest-africaine et dans le monde. Ceci, selon lui, avec l’appui et le soutien de la communauté internationale. «Les ambassades, les pays et les bailleurs de fonds ont désormais confiance en la Côte d’Ivoire, c’est pourquoi, ils n’hésitent plus à y investir. Il faut que les politiciens ivoiriens, les religieux, les chefs coutumiers, les operateurs économiques… comprennent l’impérieux enjeu de privilégier les intérêts nationaux et communs afin de permettre au peuple ivoirien de tourner la page des crises et d’aspirer à des lendemains meilleurs», a suggéré le diplomate américain, avant d’embarquer dans son véhicule de commandement pour l’aéroport international Félix Houphouët Boigny. Le premier magistrat de la commune, Koné Kafana Gilbert, qui a reçu le message cinq sur cinq, a rassuré Phillip Carter III sur la volonté des autorités de faire de la réconciliation nationale et de la paix une réalité en Côte d’Ivoire. Non sans remercier l’ambassadeur pour son implication personnelle dans le règlement de la crise postélectorale, qui a fait 3000 morts en Côte d’Ivoire. La bibliothèque municipale riche de livres de grandes valeurs et d’ordinateurs connectés à l’internet a été baptisé Phillip Carter III. Le maire a annoncé la mise en fonction de deux autres pour faire de sa commune la cité du livre et de la lecture.

Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires