Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

En prélude au pré congrès éclaté du PDCI, Alphonse Djédjé Mady s’adresse aux militants
Publié le mercredi 28 aout 2013  |  Partis Politiques


12e
© Abidjan.net par Atapointe
12e congrès du PDCI: Djédjé Mady annonce officiellement sa candidature à la présidence du parti
Mardi 21 aout 2013. Abidjan. En prélude au congrès d`octobre prochain, Djédjé Mady, Sécrétaire Général du PDCI a annoncé sa cadidature à la tête du parti lors d`une conférence de presse.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Chers Frères et Sœurs,

Camarades Militants,



Par un communiqué publié le lundi 26 Août 2013, le Président du PDCI-RDA, le Président Henri Konan Bédié a convié à un pré-congrès éclaté les 30, 31 août et 1er Septembre 2013, les membres des instances dans les 156 Délégations départementales et Communales de notre Grand Parti, le PDCI-RDA.



A la veille de ces rencontres qui s’organisent dans des conditions que nous n’aurons de cesse de dénoncer, j’ai décidé de m’adresser à vous, vaillants militants, « Peuple » du PDCI-RDA afin que nous partagions ensemble ma vision des conditions de renforcement du Parti du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.



Mais avant, permettez-moi de vous rappeler que depuis 1946, c’est la deuxième fois que nous allons à un congrès ordinaire sans être au pouvoir. Les enjeux de ce congrès sont donc importants car ce XIIème congrès doit nous permettre de nous rassembler davantage afin de reconquérir le pouvoir d’Etat en 2015.



Dans cette démarche, je vous ai proposé ma candidature pour être le prochain Président de notre grand Parti. Cette candidature est la vôtre. Elle est celle qui, je l’espère, offre à chacun de nous l’opportunité de renouer avec notre Peuple, nos Militants, nos alliés d’ici et d’ailleurs et de retrouver la confiance qui n’aurait jamais dû être rompue.



En ce qui concerne ma vision du renforcement de notre action, je me dois de dire que si les nécessités démocratiques doivent entrainer le débat, nous ne devons pas perdre de vue que le débat doit se dérouler dans la courtoisie, le respect de l’autre et le respect des textes qui fondent notre Parti, notamment ceux adoptés au XIe Congrès de notre parti. Le débat ne devra jamais cesser d’être un débat d’idées. Il doit entrainer le rapprochement des points de vue, générer la cohésion et renforcer l’union.



Chacun doit avoir le droit d’exprimer son opinion de sorte que la décision qui engage notre avenir commun soit consensuelle. Le débat, ne l’oublions pas, est comme l’eau chaude qui, versée sur une toiture en paille, la fait fumer mais n’entraine jamais l’incendie. Le débat doit être une sève vivifiante qui doit renforcer les bases du Parti. Que ce débat ait donc lieu pour la santé du Parti !



A cet effet, je vous invite toutes et tous à vous rendre massivement à ces rencontres qui, quoique informelles, nous offrent une formidable opportunité de dire fermement notre volonté de faire respecter les textes du Parti et de donner la meilleure leçon de démocratie à ceux qui tentent de ruser avec l’histoire récente du PDCI-RDA et l’avenir de la Côte d’Ivoire.



En avril 2002, à l’occasion de notre XIème congrès, nous avons adopté de pertinentes dispositions qui n’ont malheureusement pas fait l’objet d’un début d’application, ce qui peut laisser croire que nos structures sont inefficaces. Les exemples sont légion : la désignation des Membres du Secrétariat Général et le nombre pléthorique des Membres des Instances en sont une illustration.



Le Président Barack OBAMA nous a fait la leçon en disant au cours d’une visite au Ghana, cette autre vitrine de la démocratie en Afrique, que notre continent n’avait pas besoin « d’hommes forts » mais « d’institutions fortes ». Or, les Institutions fortes reposent sur le respect des textes qui les fondent (Constitutions, Lois, Statuts, Règlements intérieurs…). Tel est mon sentiment.



Nous ne devons également pas perdre de vue que le Congrès, l’instance suprême de prise de décisions qui engagent l’avenir de notre Parti, devra se tenir avec l’ensemble de ses Membres statutaires y compris les jeunes et les femmes qui sont depuis toujours les fers de lance du PDCI-RDA.



Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Père fondateur de notre grand Parti et de la Côte d’Ivoire moderne, qui a fait du dialogue la clef de voûte de son combat politique, nous regarde de là où il se trouve et nous n’avons pas le droit de le décevoir en fermant la porte au débat.



Que Dieu qui est Miséricorde et Amour, nous inspire et nous donne la force de nous élever « au dessus des contingences immédiates ».



Fait à Abidjan le 28 août 2013



Vive le PDCI-RDA

Bon Pré-Congrès à toutes et à tous.

Le Pr. Alphonse DJEDJE MADY

Secrétaire Général du PDCI-RDA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires