Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1175 du 29/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Echangeur de la Riviera / Annoncé pour fin août, le tronçon n’est pas prêt : Voici la nouvelle date de livraison
Publié le jeudi 29 aout 2013  |  Le Mandat


Activités
© Ministères par DR
Activités du ministère des infrastructures économiques: Patrick Achi sur le chantier de l`échangeur de la Riviera II
Mercredi 26 septembre 2012. Abidjan. Le Ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi suivant le déroulement des travaux en compagnie de Pierre Demba, coordonateur du PUIUR, Bouaké Fofana, DG de l`Ageroute, Kongo Beugré, DG de la Dgir et des responsables du chantier de l`échangeur de la Riviera II


 Vos outils




Lancée le 25 novembre 2011, la construction de l’échangeur de la Riviera 2, connaît à ce jour, un avancement global de 50% dans l’exécution des travaux. Initialement prévu pour une durée de 12 mois, ce chantier pourrait être livré finalement d’ici fin 2013.
L’échangeur de la Riviera 2 ne sera pas livré fin août comme prévu initialement. Il accuse un retard de quatre mois en raison notamment des modifications dans l’exécution, des obstacles naturels et du sous-équipement de l’entreprise en charge des travaux. Pour éclairer l’opinion nationale sur les raisons de ce décalage, le coordinateur du Projet d’urgence d’infrastructures urbaines (PUIUR), Pierre Demba a initié, hier mercredi 28 août, une visite de chantier aux fins de situer la population, quant aux délais d’achèvement de cet important ouvrage. On peut noter cependant que douze (12) mois après le démarrage des travaux de construction de l’échangeur, le bilan est positif. Le taux d’avancement des travaux est actuellement de 50%. L’aménagement des voies de déviation identifiées a été achevé et le plan de circulation revu. De même, une modification des travaux de réalisation des pieux à la place des murs de soutènement. Ce qui permettra de maintenir une partie du trafic sur le boulevard Mitterrand. Sur place, des jeunes volontaires ont été sélectionnés dans les quartiers environnants pour aider la police à assurer la mise en œuvre du plan de circulation. A ce jour, les personnes impactées par le projet ont été indemnisées et le rapport final a été validé par la Banque mondiale. Pour la collecte et l’évacuation des eaux de la trémie, un réseau de drainage composé de buses de diamètre 1000 mm était prévu au marché initial. Cependant, sur proposition de la mission de contrôle, le maître d’ouvrage délégué a opté pour des buses de diamètre 1600 mm et 128 ml de réseau 1400 mm soit 100% de taux d’exécution. Les travaux sur le boulevard Mitterrand ont démarré le 1er octobre 2012 par la réalisation des pieux des contre-allées. A ce jour, 187 pieux réalisés et bétonnés sur 187 pieux prévus pour les murs de soutènement soit 100%. 16 pieux réalisés et bétonnés sur 16 pieux prévus pour les pieux intermédiaires soit 100%. Les travaux de talutage côté sud sont achevés. Les talutages Nord sont achevés. Les travaux de réalisation des murs de type T1, T2, T3 en amont et en aval des pieux sont achevés. Ceux de la voirie sont en cours d’exécution. La pose de caniveaux au niveau des contre-allées Nord et Sud est exécutée à 80%. La protection des talus par perrés bétonnés est en cours. Le dispositif de sécurité des contre-allées Nord et Sud est en cours d’exécution. Les décomptes 1 à 6 ont été payés soit 43% pour un montant de 2.889.985 FCFA soit 47%. Le décompte n°7 est en traitement à l’Ageroute. A la suite de la visite sur le chantier, suivie des explications fournies par Allou Marcel, chef du projet à Ageroute, Pierre Demba, le Coordinateur du PUIR a annoncé que le chantier sera livré avant fin 2013. «Les travaux les plus durs sont terminés. De même que la saison pluvieuse est achevée. Donc nous allons avancer très rapidement. D’ici fin 2013, nous pourrons livrer le projet », a-t-il annoncé. D’un montant de 6,1 milliards FCFA, cet échangeur financé par la Banque mondiale, vise à apporter des améliorations au niveau des voies de déviations et du plan de circulation.

B.SORO

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires