Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4129 du 29/8/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Mécontentement des militants du RDR/ Sangaré Yacouba (député de Koumassi) : “Nous demandons un peu de patience”
Publié le jeudi 29 aout 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les militants du RDR ne doivent pas perdre espoir. Bien au contraire, ils doivent rester mobiliser et se préparer pour les futurs batailles, notamment la présidentielle de 2015. C’est l’appel lancé hier par Sangaré Yacouba, député RDR de Koumassi, à l’occasion d’une rencontre avec la presse. Selon lui, après plusieurs années de lutte, les militants sont en droit d’attendre d’en attendre des retombés. En même temps, il fait remarquer que la situation, à la prise du pouvoir, était catastrophique. « Je dis aux militants et particulièrement à ceux de Koumassi qu’en tant que cadre, nous sommes conscient de leur situation. En même temps, je leur demande un peu de patience parce que des lendemains meilleurs les attendent », a-t-il indiqué. Et selon lui, dans son interview radiotélévisée du 7 août, le Président de la République a fait de belles annonces, comme l’augmentation des salaires. En outre, les chantiers lancés, permettront également de créer des emplois. Autre point abordé au cours de ces échanges, la question relative aux lois sur le foncier, l’apatridie et la nationalité. En ce qui concerne particulièrement l’apatridie, il s’étonne que des gens avancent qu’il n’y pas d’apatrides dans ce pays. « Ceux qui le disent oublient que dans ce pays, on a empêche des gens d’avoir des papiers. Des papiers qui pourraient les rattacher à un pays comme la Côte d’Ivoire. Voici comment on a crée des apatrides dans ce pays. La loi vient les rétablir dans leurs droits », a-t-il expliqué. C’est la même interprétation qu’il donne à la loi sur la nationalité. Pour lui, avant 1972, c’est la loi du sol qui était en vigueur. Malheureusement, cette loi n’a pas été divulguée, de sorte que des personnes qui étaient ivoiriens n’ont pu régulariser leur situation, fait-il savoir. En tant qu’élu de la nation, il s’est dis disposé, conformément à la mission à eux confiée, à aller sur le terrain pour expliquer toutes ces lois et mettre fin aux amalgames. Pour finir, il a rappelé que la défaite du RDR aux municipales à Koumassi, n’est pas le signe d’une baisse de régime du parti dans la commune. Il faut, selon lui, expliquer autrement cette défaite. Surtout, qu’il s’agit d’une élection locale et que les élections locales en général n’intéressent pas beaucoup de citoyens.

TL

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires