Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Dabou / Trazéré Célestine aux jeunes du Leboutou : « Soro Guillaume œuvre au rapprochement pour sortir des schémas de la belligérance»
Publié le lundi 2 septembre 2013  |  Ivoire-Presse


Une
© Partis Politiques par DR
Une semaine après le passage du Président Guillaume Soro à Gagnoa : l`honorable Trazéré Célestine traduit les promesses en actes
Samedi 24 août 2013. Gagnoa. Comme promis lors de la visite du Président Soro dans la région du Gôh du 15 au 17 août 2013, le premier coup de pioche des travaux de construction d’une école primaire à Gnangbodougnoa, d’un appâtam à Tchédjelet et la réhabilitation du préau de Gnaliépa (village de la mère de l’ex-président Laurent Gbagbo) a été donné par la Députée d’Issia, l’honorable Trazéré Olibé Célestine, par ailleurs Vice-présidente de l’Assemblée Nationale.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Procédant à l’investiture du bureau exécutif du Mouvement associatif des jeunes de Dabou (MAJED), la Vice-présidente de l’Assemblée nationale Trazéré Olibé Célestine est revenue sur les tournées du président du Parlement à l’intérieur du pays. A l’en croire, la deuxième personnalité de l’Etat ivoirien entend œuvrer au rapprochement des Ivoiriens dans leurs différences afin de trouver, dans le dialogue, des compromis aux problèmes et fermer la parenthèse de la belligérance qui contrarie l’émergence souhaitée.

«Dans un pays dont les dirigeants, avec à leur tête le Président de la République SEM Alassane Ouattara, aspirent à l’émergence à l’horizon 2020, l’attente des populations, c’est le développement inclusif. Jeunes du Leboutou, vous avez si bien compris que c’est en s’appropriant pleinement la devise de votre pays, à savoir l’union, la discipline et le travail que nous y arriverons. En fédérant vos intelligences, vos actions et vos forces en une plateforme unique : le Majed, vous montrez à vos pairs des autres régions du pays, que c’est ensemble, dans l’union des différences, que le défi de l’autonomie des jeunes, de la lutte contre la pauvreté, peut être relevé. Et non en suivant des causes politiques par procuration. C’est ce qui vous vaut le parrainage du président Guillaume Soro qui œuvre pour que tous les Ivoiriens se rapprochent et se retrouvent sur le chantier du développement. Jeunes du Leboutou, le président Soro compte sur vous pour être des activistes de l’émergence de la Côte d’Ivoire. Pour ce faire, vous devez mobiliser vos pairs pour tourner le dos à ceux des nôtres, qui appellent encore à la belligérance et à la déstabilisation». Tels ont été des mots forts de la Vice-présidente de l’Assemblée nationale Trazéré Olibé Célestine. Représentant le parrain Guillaume Soro, la Députée d’Issia a appelé les filleuls de son patron à demeurer sur la voie de l’union des diversités pour relever le pari du développement du Leboutou. «A travers le Majed, vous partagez avec votre parrain l’idéal du développement de la Côte d’Ivoire axé sur le pardon, la fraternité et le rassemblement de tous les Ivoiriens. Aucun pays, aucune région et aucune ville ne peut sortir de la précarité si ses filles et ses fils restent dans les ressentiments, les récriminations et le sectarisme. Il faut que les lignes bougent. Il faut avancer. C’est pourquoi le président Guillaume Soro, en dépit des interprétations malveillantes, de l’intoxication et de la manipulation politicienne, multiplie les actions de rapprochement et de réconciliation nationale. Ces tournées l’ont déjà conduit ici à Dabou, où il a été accueilli avec enthousiasme et ferveur. En son nom aujourd’hui, je voudrais saluer nos parents chefs coutumiers et l’ensemble des populations notamment les jeunes et les femmes pour la mobilisation exceptionnelle et républicaine. Merci d’avoir compris que c’est ensemble, que c’est en se rapprochant les uns des autres, que c’est en se parlant que nous trouverons des solutions aux problèmes de notre pays. Et non dans la méfiance et la défiance», a-t-elle souligné. Puis d’indiquer que la construction de la Côte d’Ivoire émergente nécessite une jeunesse résolument tournée vers la formation et le travail. En lieu et place de la facilité et autres raccourcis. «Jeunes du Leboutou, je sais que vous rêvez de vous prendre en charge, d’avoir du travail, de vous occuper de vos parents. Mais, on ne peut avoir du travail ou garder son emploi, on ne peut avoir une vie meilleure quand on refuse la paix, le pardon, quand on suit ceux qui sont dans les schémas de la déstabilisation du pays. Mandatée par votre parrain, je vous parle avec mon cœur de mère et je voudrais humblement vous demander de rester dans la voie du pardon et du rassemblement des diversités pour un Leboutou qui gagne le défi du développement local», a-t-elle insisté. Avant de faire don à titre personnel de 500 prises en charge du groupe HEC La Roche dont elle est la fondatrice. Bien avant, le président du Majed Aimé Lorgn, qui avait à ses côtés le Député-maire Sess Mohamed Soukou, a félicité le parrain Guillaume Soro pour l’appui à sa structure avec le don de la somme de 500.000 f destinée au financement des premiers micro-projets des jeunes au chômage.

Edgard Kouassi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires