Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Dechets toxiques : le gouvernement autorise un audit des sites contamines
Publié le mercredi 4 septembre 2013  |  Ministères


Koné
© L’Hebdo Ivoirien par DR
Koné Bruno, Ministre des Ptic


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 4 septembre 2013, au Palais présidentiel, le gouvernement a adopté de nouvelles mesures et fait le bilan de l’action gouvernementale pour le premier trimestre 2013. Au titre des décisions, le Porte-parole du gouvernement, M. Koné Bruno a déclaré que le gouvernement a autorisé un audit des espaces contaminés par les déchets toxiques en septembre 2006. L’impact de ces déchets faisant toujours débat au sein des populations, le gouvernement a trouvé nécessaire, selon le Porte-parole du gouvernement, d’autoriser cet audit. L’enjeu de cette démarche est de constater l’évolution de l’impact résiduel de ces déversements toxiques sur la santé des populations et d’apprécier les actions de dépollution déjà opérées, a-t-il souligné.

En outre, au titre du ministère de l’Economie et des Finances, un projet de décret a été entériné portant sur les procédures et les modalités d’exécution des dépenses relatives aux projets financés par les ressources du Contrat de désendettement développement (C2D). M. Koné Bruno a noté que ce décret répond à deux objectifs majeurs. A savoir, permettre une bonne capacité d’absorption des ressources allouées et favoriser la plus grande célérité dans l’exécution des projets du C2D qui portent essentiellement sur des domaines à impact direct sur les populations.

Le Porte-parole du gouvernement ajoute que sur les 2.500 milliards de FCFA d’abandon de dette au profit de la Côte d’Ivoire dans le cadre du PPTE, 413 milliards de FCFA sont prévus pour les projets du C2D sur la période 2012-2015, dont 98 milliards pour l’année 2013. « Obtenir la meilleure utilisation de ces ressources » est à l’origine de cette décision du gouvernement, a-t-il justifié.

M. Koné Bruno a communiqué l’adoption d’un projet de loi qui porte sur la protection et la promotion des défenseurs des Droits de l’Homme. Ce projet de lois a pour objectif selon lui, de déterminer les droits, mais également les devoirs des organisations de défense des droits humains afin d’éviter que, « des lignes jaunes ne soient dépassées » comme ce fût souvent le cas durant la crise post-électorale.
Il a annoncé également que le Conseil des ministres a autorisé la réhabilitation de l’immeuble Postel 2000 qui ne répond plus aux normes sécuritaires. L’immeuble sera bientôt fermé pour les travaux. Le gouvernement a par la même occasion, donné son accord pour la prise en charge des indemnités des juges consulaires des membres du Comité de surveillance des tribunaux de commerce.

La reprise du dialogue politique avec l’opposition a été confirmée par le Porte-parole du gouvernement. Cette reprise est l’expression de la volonté du Chef de l’Etat à faire en sorte que toutes les intelligences du pays contribuent au développement de la Côte d’Ivoire, notamment celles de l’opposition. Le Porte-parole du gouvernement a fait part de la détermination du gouvernement à travailler sur des points importants aborder durant le dialogue politique. Dans ce cadre, le gouvernement penchera sur des textes relatifs au statut et au financement des partis politiques.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires