Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2911 du 10/9/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Page Visite à Issia / Les chefs de Tapéguia, Namané et Iboguhé unanimes : ‘‘Il faut que Soro Guillaume vienne toucher du doigt notre douleur’’
Publié le mardi 10 septembre 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Prochaine
© Partis Politiques par DR
Prochaine visite à Issia: les chefs de Tapéguia, Namané et Iboguhé invitent Soro Guillaume à venir toucher du doigt leurs réalités
La première phase de la tournée d’information et de sensibilisation des populations sur la prochaine visite du Président du Parlement Guillaume Soro s’est achevée le dimanche 8 septembre 2013 à Iboguhé (Issia)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La première phase de la tournée d’information et de sensibilisation des populations sur la prochaine visite du Président du Parlement Guillaume Soro s’est achevée le dimanche 8 septembre 2013 à Iboguhé. A cette étape, les gardiens des us et coutumes des peuples Bété et Niaboua des cantons Zabouo, Lobouo et Gnaboua ont appelé leur futur illustre hôte à ne pas renoncer à cette visite au risque de fragiliser leur autorité devant les villageois favorables à cette initiative.

Au terme d’une rencontre de concertation à la salle de préfecture d’Issia le vendredi 6 septembre 2013,pour donner leur onction à une visite du président de l’Assemblée nationale sous le rocher, les têtes couronnées s’étaient engagées à descendre eux-mêmes dans l’arène pour mobiliser les populations des localités à visiter. Et ce, en vue de rendre agréable le séjour de Guillaume Soro. Comme promis, une délégation conduite par le chef central Dédé Séry Justin a sillonné du vendredi 6 au dimanche 8 septembre 2013 les chefs-lieux des cantons Zabouo, Lobouo et Gnaboua. Que sont respectivement Tapéguia, Namané et Iboguhé. Dans l’ensemble des localités visitées, les populations [à travers leurs différents leaders d’opinion dont les chefs de cantons, de tribus ou encore les présidents d’associations de femmes et de jeunes] ont relevé le caractère « opportun » de cette visite qui permettrait, selon eux, à leur hôte de toucher du doigt les défis locaux de la réconciliation et du développement. « Il faut que Soro Guillaume mette sur son agenda une visite dans notre département pour laquelle nous avons déjà donné notre bénédiction. Il faut qu’il vienne chez nous pour toucher notre douleur. Et au-delà, nos défis de réconciliation et de développement. Issia veut avancer et n’a pas besoin pour cela de rester dans la douleur, les récriminations et l’autarcie. Nous avons donné notre parole. Soro Guillaume ne doit pas nous faire honte en renonçant à sa visite chez nous surtout que nous sommes dans la mobilisation qui est favorablement accueillie», ont exprimé les chefs Gbogniplé Hubert, Dékuya Goro Benjamin et Bliabo Yodé. Se réjouissant de l’écho favorable à la future visite du Président du Parlement, à leur initiative, le Chef de délégation Dédé Séry a exhorté ses pairs, gardiens de la tradition, à ne pas reculer face aux amalgames et accusations qui découleraient de leur engagement. «Par incompréhension de notre rôle qui est apolitique et qui est de sortir nos populations de la précarité, nous serons traités par moments de tous les mauvais noms. Mais, il faut tenir bon car au bout, se trouve le bien-être de notre peuple. Soro Guillaume ne vient pas en campagne. Il vient pour sortir Issia du mépris de sa douleur par l’Etat sans quoi l’on ne pourra pas avancer véritablement ici sur le front de la réconciliation nationale donc du développement», a-t-il conclu. La deuxième étape qui est la plus décisive se tient ce mardi 10 septembre dans le canton Gbalo (Boguédia ) puis le canton Yocolo respectivement à Saioua, Gabia et Niakia. Qui sont les villages des défunts ministres d’Etat Bohoun Bouabré et Désiré Tagro.

D.V

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires