Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2911 du 10/9/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Gestion durable des écosystèmes forestiers / Réunion des ministres des forêts de la Cedeao : La lutte contre la désertification au cœur des assises d’Abidjan
Publié le mardi 10 septembre 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Distinction
© Abidjan.net par Atapointe
Distinction nationale : plusieurs personnalités décorées par Henriette Diabaté pour leur mérite
Vendredi 16 août 2013, Cocody (Grande chancellerie). Plusieurs personnalités ont été distinguées, lors d’une cérémonie solennelle, par la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté. Ph:le Ministre des eaux et forêts, Mathieu Babaud Darret.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Côte d’Ivoire abrite du 9 au 12 septembre 2013, une réunion des ministres des Forêts et de l’Environnement de la Cedeao organisée dans le but d’adopter un Plan de Convergence pour la Conservation et la gestion durable des Ecosystèmes forestiers et du Programme d’action sous- régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest. La cérémonie d’ouverture a concerné le Segment technique de la réunion et s’est déroulée à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères en présence de M. Mathieu Babaud Darret, ministre des Eaux et Forêts de la Côte d’Ivoire. Lors de cette réunion technique, le ministre Babaud Darret a planté le décor. Il a indiqué que partout dans la sous-région ouest-africaine, cohabitent différents types de végétation, de la forêt dense humide sempervirente aux zones subhumides sèches, semi-arides et arides. Chacun de ces types de végétation modèle la vie et constitue des sources d’alimentation et des richesses qu’il faut utiliser de façon rationnelle afin que les générations futures puissent en bénéficier. « Il est nécessaire d’adopter des modes de gestion durables de nos ressources naturelles et surtout, d’en faire une gestion commune, tant nationale que sous-régionale et même internationale », soutient-il. C’est ainsi que sous l’instigation des institutions sous-régionales telles la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et l’Uemoa (Union économique et monétaire ouest-africaine) appuyées par les organisations internationales telles que la Fao (Organisation pour l’alimentation et l’agriculture), l’UICN et le CIFOR, les pays de la sous-région se sont engagés dans le processus du Dialogue forestier et celui de l’alignement du programme d’action nationale qui ont débuté respectivement à partir de 2005 et 2009. Ces processus participatifs et itinérants, ont permis de faire, au niveau de la sous-région, le diagnostic écosystémique et l’état des lieux. Des politiques et programmes sous régionaux dans le secteur des forêts, et dans la lutte contre la désertification ne sont pas en reste. En tenant compte des particularités écologiques de chaque pays, des domaines d’intervention prioritaires ont été identifiés ainsi que des axes stratégiques et opérationnels. Ces éléments constituent la substance du Plan de convergence forestier (PCF) et du programme national de lutte contre la désertification qui seront soumis pour examen. Les travaux devront donc permettre d’apporter la dernière touche à ces deux (2) documents avant leur adoption par le segment ministériel. Ils serviront ainsi de documents de référence à considérer dans les politiques nationales.

Olivier Guédé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires