Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2911 du 10/9/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Art et Culture

Grand Concours de logo / Contecours International 2014 : Les jeunes conteurs de la Cedeao appelés à sensibiliser sur l’importance de l’eau
Publié le mercredi 11 septembre 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le lauréat du Grand concours (de création) de logo qui avait été lancé le 3 août 2013 par la Compagnie Naforo-Ba est connu depuis le samedi 7 septembre dernier. Dieket Hubert André Guillaume [36,35 points / 50] dont la création porte le symbole de la kora (Proposition L16) verra «pour au moins 99 ans» son logo sur le premier Concours international de conte pour jeunes talents d’Afrique de l’Ouest dénommé Contecours International. Il empoche la somme de 100.000 Fcfa et le séjour tout frais payé pour participer à la grande finale du Contecours International à Abidjan en 2014.

Au théâtre de la verdure de l’Institut Français, au Plateau, après le dévoilement du logo, le Contecours a été officiellement lancé en présence des représentants (10) des associations culturelles impliquées dans les programme ‘’Conter le développement’’ – de la Compagnie Naforo-Ba. Ceux-ci ont constitué le jury présidé par Dr Massamba Gueye, directeur du Théâtre Baobab à Dakar, qui a statué sur les 25 propositions de logos.
Le Contecours dont le thème est «H2O, parole d’eau» se déroulera dans chacun des pays de la Cedeao et la grande finale se tiendra à Abidjan en mai 2014. Le premier (1er) prix sera celui de l’intégration africaine et le deuxième (2è) du nom de Cheick Amadou Hampaté Ba. A travers le concours, il s’agira d’amener, précise Adam Adepoju (Taxi Conteur), directeur de la compagnie Naforo-Ba, les conteurs à parler de l’eau, interpeller et participer à la construction de l’Afrique. «Il y a eu la guerre du pétrole. Si on n’y prend garde, il y aura la guerre de l’eau», prévient le conteur qui s’est engagé à mettre en mission ses «soutiens» Sani Bouda (Niger), Gil Moreira (Cap Vert), Thomas Manjoe (Liberia), Ousmane Aleji (Benin), François Moïse Bamba (Burkina Faso), Sylvain Kodjo (Togo), Salif Berthé (Mali) et Ousmane Bangoura (Guinée-Conakry) – tous des directeurs de compagnie, écrivains, docteur, metteur en scène, conteurs.
«Le Contecours va apporter beaucoup au développement des pays. Comme Césaire : Nous voulons aller pas à pas et tenir gagné chaque pas. Pour nous, le conte est l’art de la sublimation. Peut-on se développer sans histoire ? Tout est histoire (…) à raconter. Nous vivons dans le monde qui nous interpelle. Il faut miser sur la jeunesse qui est l’espoir de demain», a soutenu le conteur (Taxi Conteur) qui – au son du balafon chromatique de Ba Benga – a conté son histoire d’eau, danse d’eau [avec Akénéwa, l’araignée] – Eau, source de vie.
Les jeunes Florence Kouadio (Flopy) et Philo (Slameur-conteur) sur les pas de leurs aînés et «maîtres» ont apportés, dans des contes courts, leurs concours au Contecour. Sur une scène au décor intérieur d’une maison, se sont succédé les conteurs Salif Berthé jouant d’une guitare, Gil Moreira [harmonica], Thomas Manjoe, Dr Massamba Gueye.

Koné Saydoo

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires