Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Lancement d’un projet d’hévéaculture et de cultures vivrières à Famienkro
Publié le dimanche 15 septembre 2013  |  AIP


Hévéaculture
© Ministères par DR
Hévéaculture et vivrier: le ministre Sangafowa et le Directeur Général de CHP signent le cadre d’accord à Prikro
Samedi 14 septembre 2013. Famienkro, S/P Prikro. Le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan assiste au lancement officiel du projet intégré de l’hévéaculture et des cultures vivrières pour la sécurité et la lutte contre la pauvreté. Le ministre de l’agriculture Mamadou Sangafowa Coulibaly signe avec le Directeur de la CHP (Compagnie Hévéicole de Prikro), Jean François Vontron, le cadre d’accord entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le groupe SIAT


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Prikro – Le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa, et le directeur du groupe SIAT (Société d’investissement pour l’agriculture tropicale), Jean François Vontron, ont procédé, samedi, à la signature d’un accord cadre pour le lancement du projet intégré de l’hévéaculture et des cultures vivrières pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté à Famienkro, dans le département de Prikro.

Depuis la fermeture de l‘ancien complexe sucrier de Sérébou-Comoé, dans le département de Prikro, c’est en 2013 que la Compagnie hévéïcole du Cavally (CHC), filiale du groupe SIAT, a procédé à la signature et au lancement de ses activités au grand soulagement des populations de la région de Prikro.

Ce projet, qui revêt une importance particulière pour l’économie ivoirienne et les populations locales, a été présidé par le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan.

Pour lui, ce vaste projet d’investissement qui cadre parfaitement avec les ambitions du chef de l’Etat de transformer durablement le niveau et le cadre de vie des populations, permettra aussi de résorber le chômage, de lutter contre la pauvreté et d’améliorer le niveau de vie des populations.

Ainsi, pour la réussite de ce projet, la CHC entend investir la somme de 31 milliards FCFA pour la création de 13 000 hectares dont 5 000 ha de plantations de type industriel et 8 000 ha de plantations de type villageois et pour l’installation d’une usine de transformation du caoutchouc.

En outre, pour résoudre la question alimentaire, la CHC promet d’aménager 2 000 ha de bas-fond pour la production intensive du riz et des produits maraîchers et aidera 4 000 villageois à bénéficier d’un appui-projet.

Les responsables de cette structure veulent ainsi non seulement augmenter la production de 26 000 tonnes de caoutchouc sec ainsi que de 8 000 tonnes additionnelles de vivrier, mais encore de créer 8 000 emplois dont 4 000 travailleurs agricoles spécialisés et 4 000 jeunes et femmes au niveau de la production vivrière.

Au niveau des infrastructures économiques, cette compagnie agricole envisage de réhabiliter 100 km de pistes chaque année, d’installer des systèmes d’hydraulique villageoise améliorée (HVA), d’électrifier sept villages de la zone du projet, de construire ou de réhabiliter des écoles primaires.

La réussite de ce projet fera de Famienkro le pôle d’attraction économique du département de Prikro en particulier et de la Côte d’Ivoire en général, indique-t-on.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires