Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Côte d’Ivoire: les agriculteurs invités à utiliser les produits phytosanitaires de façon rationnelle
Publié le lundi 16 septembre 2013  |  APA


La
© Autre presse par CNRA
La première édition de la journée du paysan célébrée à Soubré
Samedi 31 Août 2013 Soubré. Le CNRA, l`Icraf , et l`Anader ont organisé la première édition de la journée du paysan pour la régénération du verger cacaoyer ivoirien dans le cadre des activités du projet vision For Change à petit Bondoukou en présence du préfet de la région.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Directeur de la recherche scientifique du Centre national de recherches agronomiques (Cnra), Dr Nicodème Zakra a exhorté samedi les producteurs agricoles ivoiriens à utiliser les phytosanitaires notamment les herbicides et les pesticides de façon "rationnelle" pour éviter un impact négatif sur l’environnement.

"Si ces produits ne sont pas utilisés de façon rationnelle, il peut y avoir un impact négatif sur l’environnement, sur le sol, sur la flore, sur la faune", a dit Dr Nicodème Zakra.

Le Directeur de la recherche scientifique du Cnra a prodigué ces conseils en marge de la cérémonie de lancement de la célébration du vingtième anniversaire de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) au Plateau, le quartier administratif d’Abidjan.

Selon M. Zakra, les agriculteurs doivent "utiliser les produits phytosanitaires" tout en suivant le protocole qui leur est enseigné par l’Agence nationale de d’appui au développement rural (Anader) de sorte que "l’utilisation soit efficace sur les cultures, et n’ait pas d’incidents sur l’environnement".

Ces impacts sur l’environnement sont notamment l’appauvrissement des sols et la conduite à une insécurité alimentaire dans l’avenir.

Il a cet effet, préconisé de "protéger la culture, avec les herbicides et les pesticides pour qu’elle exprime le potentiel effectif qu’elle a".

"Véritablement, il faut les utiliser, de façon raisonnée, selon les procédures que la recherche a donc mises au point et a communiquées à la vulgarisation", a-t-il poursuivi.

Au cours de la cérémonie, Dr Nicodème Zakra a fait une communication autour du thème "quels mécanisme de transferts des innovations aux filières agricoles ?".

A ce propos, il a indiqué qu’"il faut nécessairement prendre en compte les préoccupations" précises des producteurs et des animateurs des filières agricoles dans "la conception des innovations" afin de faciliter leur "adoption".

En Côte d’Ivoire, depuis plusieurs années, les producteurs agricoles s’emploient à utiliser des herbicides pour détruire les mauvaises herbes sur les parcelles de terre en vue d’y effectuer leurs cultures vivrières ou industrielles.

JBK/ls/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires