Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

Filière
© Ivoire-Presse par DR

Filière
© Ivoire-Presse par DR




 Autres articles

Comment

Économie

Filière hévéa: les producteurs « plaident » pour la levée des taxes
Publié le mercredi 18 septembre 2013  |  Ivoire-Presse


Filière
© Ivoire-Presse par DR
Filière hévéa: les producteurs « plaident » pour la levée des taxes
Mardi 17 septembre 2013. Abidjan. Maison de la presse. Le président de l’Organisation professionnelle agricole des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Opapanci), Honest Wadjas, le Secrétaire général l’Association des professionnels et manufacturiers de caoutchouc (Apromac), la faitière de la filière de l’hévéa, Attobra Akpagni et le président de l’Association des usiniers et producteurs de caoutchouc naturel (Aupcn) et président de l’Ivoirienne d’hévéa (Idh), Eugène Kremien Malan face à la presse


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président de l’Organisation professionnelle agricole des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Opapanci), Honest Wadjas, le Secrétaire général l’Association des professionnels et manufacturiers de caoutchouc (Apromac), la faitière de la filière de l’hévéa, Attobra Akpagni et le président de l’Association des usiniers et producteurs de caoutchouc naturel (Aupcn) par ailleurs président de l’Ivoirienne d’hévéa (Idh), Eugène Kremien Malan ont co-animé une conférence de presse. Ils ont dénoncé mardi 17 septembre 2013, à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau (MPA) « l’exploitation des 80% de leur production ». Face à cette qui plombent leurs activités, les producteurs plaident pour la levée des taxes.

Nous vous proposons en intégralité la déclaration liminaire

Filière hévéa : Conférence de presse du 17 septembre 2013

1- Présentation de l’APROMAC.

11 Historique

Créée en 1975, APROMAC est l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de COTE D’IVOPIRE

Les organes statutaires : Assemblée Générale, Conseil d’Administration, Secrétariat Général, Commission technique, Fonds de Développement Hévéa

APROMAC est composée des:

 - USINIERS
 - ASSOCIATIONS DES PLANTEURS
 - INSTITUTS DE RECHERCHE : CNRA

ASAF

Différentes phases ont marqué la filière

- 1953 : Création de sociétés privées
-CCP, SAPH, SOGB
- 1964 : création des plantations d’Etat
- Anguédédou, Bettié, Cavally
- 1978: création des plantations individuelles dites villageoises
- 1994: début des la privatisation des plantations d’Etat

Courbe de production de caoutchouc en Côte d’Ivoire

La filière

C’est :
 430 000 ha plantés dont 158 000 ha en production
 256 000 T produits en 2012
 130 000 planteurs
 12 sociétés de transformation ;
 16 unités de transformation de fond de tasse ; capacité de 390 000 tonnes/an

Production mondiale : 11 500 000 Tonnes
 Thaïlande 1er : 3 512 000 tonnes ;
 Indonésie 2ème : 3 015 000 tonnes ;
 Vietnam 3ème : 955 000 tonnes ;
 Malaisie 4ème : 923 000 tonnes ;
 Inde 5ème : 915 000 tonnes ;
 Chine 6ème : 795 000 tonnes ;
Côte d’Ivoire 7ème : 256 000 tonnes

L’APROMAC organise l’encadrement des planteurs à travers le FIRCA,19 miiliards cotisés depuis 2004.
L’APROMAC fixe le prix du caoutchouc aux planteurs chaque mois
L’APROMAC organise la concertation au sein de la filière hévéa

12 Perspectives

La filière à travers le 7ième projet hévéa prévoit la création de 300 000ha de nouvelles sur 10 ans
Avec la mise en place du Fonds de Développement Hévéa (FDH) la filière entend aider à créer des parcelles par la subvention des plants de qualité, la formation aux métiers de l’hévéa et l’entretien des pistes d’accès aux plantations avec un objectif de produire 600 000 t de caoutchouc en 2020.

13 Dispositions fiscales appliquées à la filière hévéa

Les planteurs d’hévéa paient des impôts à raison de 2,5% prélevés sur leur revenu
Les sociétés agricoles paient l’impôt de 25% sur le BIC

2- Mesures fiscales nouvelles

Depuis l’exercice 2012, l’Etat a imposé de nouvelles taxes sur la production des usiniers :
- 5% sur le chiffre d’affaires du caoutchouc granulé,
- Taxe foncière de 15 000 FCFA par hectare de surface plantée en hévéa par les sociétés agricoles (ramenée à 7500FCFA en 2013).
- Acquittement de la TVA et demande de remboursement par les usiniers à l’Etat.

3- Conséquences de ces mesures sur la filière

31 – Trésorerie des sociétés agricoles.
Du fait du paiement au mois le mois de la taxe de 5% sur le chiffre d’affaires des usiniers, leur trésorerie est fortement perturbée.

32 – Capacité d’investissement.
Cette taxe diminue fortement leur capacité d’investissement pour renouveler les usines et le verger.

33 – Commercialisation du caoutchouc du planteur.
Du fait du paiement de la taxe de 5% et du non remboursement de la TVA, l’usinier n’a plus de trésorerie pour acheter le caoutchouc du planteur ; des ponts sont fermés

4- Impact sur la population rurale

Toutes ces mesures, combinées avec la chute actuelle du prix du caoutchouc du planteur, ont un impact négatif sur la filière :
- Le caoutchouc du planteur n’est plus acheté
- La scolarisation des enfants des planteurs d’hévéa pour cette rentrée est hypothéquée
- Le projet pilote de couverture maladie universelle en cours avec l’Etat est contrarié

CONCLUSION

Si rien n’est fait par l’Etat et ces mesures maintenues, la filière hévéa sera en faillite en 2014,
- le caoutchouc de milliers de planteurs ne sera plus acheté,
- Les planteurs seront tentés de vendre frauduleusement leur production dans les pays limitrophes, Ghana, Libéria
- La filière sera déstabilisée avec l’arrêt du développement et des investissements privés
- La fin de toutes les opérations en cours avec le FDH (création de parcelles, formation aux métiers, lutte contre le chômage et entretien des pistes)

Honest Wadjas
Président de l’Organisation professionnelle agricole des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Opapanci)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires