Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Déclaration du Programme national de cohésion sociale (PNCS) à l’occasion de la journée internationale de la paix
Publié le samedi 21 septembre 2013  |  Ministères


Pr
© Abidjan.net par Serges T
Pr Mariatou Koné coordonnateur du Programme National de Cohésion Sociale.


 Vos outils




Le 7 septembre 2001, l’Assemblée générale des Nations-Unies, par la résolution 55/282, a décidé de consacrer le 21 septembre de chaque année comme Journée internationale de la Paix. Il s’agit, à travers la célébration de cette journée, de renforcer les idéaux de paix au sein des nations et entre les peuples. Elle doit contribuer à atténuer les tensions, les conflits et toutes les formes de violences qui menacent l’humanité entière.
Le président Félix Houphouët-Boigny, qui faisait de la paix la seconde religion de la Côte d’Ivoire, disait que la paix n’est pas un vain mot, mais un comportement. Aujourd’hui, après la décennie de crises qui a profondément ébranlé le fondement et l’équilibre de la société ivoirienne, chaque habitant de ce pays peut mieux apprécier la justesse des paroles du père fondateur de la nation ivoirienne. La paix est la condition indispensable pour le développement économique et social d’une nation qui veut se projeter dans le temps avec les meilleures perspectives de réussite. Rien ne peut se faire dans un environnement conflictuel et de tensions permanentes, marqué de violences physiques et/verbales, où la haine, l’intolérance et le mépris de l’autre ont pris le pas sur toutes les valeurs qui poussent à la solidarité, au pardon, au respect mutuel et à la cohésion sociale. La paix est la condition indispensable pour Une Côte d’Ivoire, certes Plurielle dans sa configuration ethnoculturelle, mais Une et Indivisible.
Le thème dédié à la Journée internationale de la Paix de l’année 2013 est celui de l’éducation à la paix.
L’éducation familiale ou scolaire, en façonnant les esprits des enfants dès le plus jeune âge, doit arriver à créer chez ces derniers une véritable culture de la paix. Mais, pour y arriver, il faudrait que les parents et les adultes, qui sont les éducateurs, intériorisent eux-mêmes cette culture de la paix. Beaucoup d’actes d’intolérance envers l’autre tirent leur origine de l’ignorance.
L’éducation à la paix est un défi dans un monde où la violence, sous toutes ses formes, est présente dans les différentes sphères de la vie quotidienne. Toutes les structures éducatives, quelles soient traditionnelles ou modernes, doivent contribuer à former des citoyens respectueux du droit des autres. La Journée internationale de la Paix nous offre l’occasion de faire une introspection- personnelle et collective et nous engager résolument sur le chemin de la paix.
Le Programme national de cohésion sociale invite tous les habitants de la Côte d’Ivoire, quelle que soit leur origine ethnique, leur nationalité, leur appartenance politique ou leur confession religieuse, à être des artisans de paix et des vecteurs de cohésion sociale. Nous devons apprendre à vivre avec nos différences pour bâtir une Côte d’Ivoire forte, capable d’assurer le bien-être des populations et de garantir l’avenir des générations futures.

Pr KONE Mariatou, Directrice-Coordonnatrice

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires